Jón Kalman Stefánsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stefansson.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kalman.
Jón Kalman Stefánsson
Description de cette image, également commentée ci-après

Jón Kalman.

Naissance (51 ans)
Reykjavik, Drapeau de l'Islande Islande
Auteur
Langue d’écriture islandais

Jón Kalman Stefánsson (né le à Reykjavik) est un auteur islandais. Il grandit à Reykjavík et à Keflavík.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fini ses études au collège en 1982, il travailla en Islande de l'ouest (par exemple dans les secteurs de la pêche et de la maçonnerie). Il entreprit ensuite des études en littérature à l'université d'Islande de 1986 à 1991, mais sans les terminer. Pendant cette période, il donna des cours dans différentes écoles et rédigea des articles pour le journal Morgunblaðið. Ensuite (de 1992 à 1995), il vécut à Copenhague, où il participa à divers travaux et s'adonna à une lecture assidue. Il rentra en Islande et s'occupa de la Bibliothèque municipale de Mosfellsbær jusqu'en 2000. Depuis, il se consacre à la production de contes et de romans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a publié huit romans jusqu'à aujourd'hui :

  • Sumarið bakvið Brekkuna (1997, L'Été derrière la montagne)
  • Birtan á fjöllunum (1999, La Lumière sur les montagnes)
  • Ýmislegt um risafurur og tímann (2001, Diverses choses à propos des séquoias et du temps)
  • Snarkið í stjörnunum (2003, Le Crépitement des étoiles)
  • Himnaríki og helvíti (2007, litt. « L'Enfer et le Paradis »), traduit en français par Éric Boury chez Gallimard (2010, Entre ciel et terre)
  • Harmur englanna (2009), traduit en français par Éric Boury chez Gallimard (2011 La Tristesse des anges)
  • Hjarta mannsins (2011), traduit en français par Éric Boury chez Gallimard (2013 Le Cœur de l'homme)
  • Fiskarnir hafa enga fætur (2013, traduit en français par Éric Boury chez Gallimard (2015 D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds.)

Ses textes dépeignent avec humour une Islande rurale et quelque peu idéalisée avec des personnages assez singuliers et originaux, mais toutefois sympathiques[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]