Ioury Zakharanka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Iouri Zakharenko)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ioury Zakharanka
Fonctions
Ministre de l'Intérieur
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vassilievitchy,voblast de Gomel, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Date de décès (à 47 ans)
Lieu de décès Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Nature du décès Disparition puis probable assassinat
Nationalité soviétique puis
biélorusse
Manifestation en souvenir de Ioury Zakharanka, Viktar Hantchar, Anatol Krassowski (be) et Dmitry Zavadski.

Le général Ioury Zakharanka (en biélorusse : Юры Захаранка, en russe : Юрий Захаренко, Iouri Zakharenko), né le à Vassilievitchy, dans la voblast de Gomel et disparu le , est un homme politique biélorusse, anciennement ministre de l'Intérieur. Opposant au président Alexandre Loukachenko, il a disparu et a probablement été éliminé en [1] (peu après disparaissait également Viktar Hantchar et son compagnon Anatol Krassowski (be) le ainsi que le journaliste Dmitry Zavadski (en) le ).

Biographie[modifier | modifier le code]

Zakharanka est diplômé de l'Académie du ministère de l'Intérieur de l'URSS en 1987 et a atteint le rang de major général. À partir de 1991, il a travaillé dans les organes anticrime de l'URSS et de la Biélorussie. De 1992 à 1996, Zakharanka était le ministre de l'Intérieur de la République de Biélorussie. Après son renvoi du poste ministériel en , il rejoint le Parti civil uni de Biélorussie. En , Zacharanka a été élu président de la Commission civile non gouvernementale sur l'enquête sur les crimes du régime[2].

Suites de sa disparition[modifier | modifier le code]

Les membres de l'opposition, les proches des personnes disparues et la communauté internationale croient donc que Hantchar et Krassowski ont été enlevés pour des raisons politiques[3].

En , la Deutsche Welle a publié un film documentaire dans lequel Iouri Garavski, un ancien membre d'une unité spéciale du ministère biélorusse de l'Intérieur, a confirmé que c'était son unité qui avait arrêté, emmené et assassiné Ioury Zakharanka, Viktar Hantchar et Anatol Krassowski[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « RFE/RL Newsline, Vol. 4, No. 97, 00-05-19 », sur www.hri.org (consulté le 23 février 2017)
  2. Biographie à slounik.org (anglais)
  3. (en) « Viktar Hanchar and Anatol Krasouski kidnapped 15 years ago 21 », charter 97.org., 16 septembre 2014.
  4. (en) Christian F. Trippe et Ekaterina Sotnik, « Belarus: How death squads targeted opposition politicians », sur www.dw.com, (consulté le 13 février 2020)