Infirmier auxiliaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'infirmier (ou infirmière) auxiliaire est un professionnel du secteur de la santé au Canada.

Détenteur d'un diplôme d'études professionnelles (DEP) en Santé, assistance et soins infirmiers[1] (1800 heures de formation, dont 60% est constitué de stage) et membre de l'Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ)[2], (si au Nouveau-Brunsiwick, étalement de l'association des infirmiers et infirmières auxiliaires du Nouveau-Brunswick (IIAANB)[3]), il intervient en appui au travail des infirmiers et des médecins. Il a entre autres pour tâches d'effectuer le suivi des signes vitaux, de l'alimentation, de l'élimination, de l'observation de l'évolution de ses patients et de rapporter chaque anomalie ou changement à l'infirmier/infirmière responsable. Il effectue les soins de première ligne, les divers prélèvements, les suivi de médication et recommande des changements lors de baisse de saturation, de pression ou tout autre dégradation de l'état de santé. Il effectue les tâches recommandés dans les différents plans de soins élaborés par les infirmiers ou les médecins, participe aux rencontres et aux décisions de l'équipe de soin, complète les grilles des tests de mémoires, pratique un ECG lorsque prescrit par le médecin ou l'infirmier.

Dans le domaine des soins palliatifs, il accompagne la personne en fin de vie et apporte un soutiens à ses proches et applique les ordonnances en cas de détresse respiratoire ou de sédation palliative, tel que prescrit par le médecin.

Il prodigue des soins et des traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé et la rétablir et de prévenir la maladie en donnant les enseignements nécessaires aux patients et à ses proches et en prodiguant les soins de premières lignes.

À la demande des médecins et/ou infirmier, il peut également faire des suivis et du nettoyage de plaies, installer des sondes, installer des cathéters de Nacl (pas de médication) et faire des suivis d'opiacés. Il fait les changements de pansement et les suivi post-opératoire. Il est les yeux et les oreilles des infirmiers et permet un suivi adéquat des patients.

Également présent lors de campagne de vaccination, il respecte les lignes du PIQ (Protocole d'immunisation du Québec), peut effectuer des traitement de désensibilisation, et même des injections de botox en médecine esthétique. [4]

L'infirmier/infirmière auxiliaire peut travailler en milieu hospitalier, centre d'hébergement, compagnie d'assurance, établissement scolaire et dans certaines entreprises. L'échelle salariale actuelle est autour de 22.59$/heure à l'entrée sur le marché du travail.[5]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Inforoute - Programe SASI » (consulté le 22 octobre 2019)
  2. « OIIAQ »
  3. « IIAANB »
  4. « Développement de la pratique professionnelle », sur Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec | OIIAQ (consulté le 25 septembre 2019)
  5. « Rémunération et autres conditions de travail », sur Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec | OIIAQ (consulté le 25 septembre 2019)