Import-import

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En Algérie, l'« import-import » désigne de manière grinçante (en référence à la notion d'« import/export ») la nature des échanges commerciaux extérieurs du pays, entièrement fondés sur l'importation, l'exportation étant essentiellement constituée de pétrole. Ceux qui profitent de ce déséquilibre sont appelés « barons de l'import-import ».

En 2013, alors que le pétrole est à son plus haut (environ 100 dollars le baril), cette tendance est en augmentation, avec une hausse de 17,5% des importations sur les 5 premiers mois de l'année[1]

D'après Mohamed Kecal, une des causes de ce phénomène est la réglementation très favorable à l'importation et beaucoup moins favorable à la production et à l'exportation, qu'il impute au manque de vision des dirigeants[2].

Du fait de leur poids financier, les « barons de l'import-import » ont une influence importante sur le pouvoir algérien afin de protéger leurs activités, y compris lorsqu'elles sont illégales[3],[4]. Proches des douanes[5] afin de faciliter l'entrée de produits, y compris de manière illégale[6], ils ont une grande influence sur la monnaie[7], notamment en transférant leurs bénéfices en devises étrangères[8].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Rafik Benasseur, « L’import- import comme «politique»… », algerie1.com, 29 juin 2013
  2. “L’environnement des affaires favorise l’import-import”, interview dans Liberté, 25 mai 2015
  3. Hacen Ouali, « La loi de finances signée : 2017, l’inévitable tournant social », El Watan, 26 décembre 2016
  4. Hamid Arab, « Comment va l'Algérie ? », éditorial du Matin du 23 septembre 2016
  5. Abdou Semmar, « L’Algérie n’a jamais gelé ses accords douaniers avec l’Europe/Les dessous d’une manipulation », Algérie Focus, 24 février 2016
  6. Rachid Oulebsir, « Algérie : les dernières concessions du pouvoir au "khalit" islamiste ! », Le Matin, 25 septembre 2016
  7. Abdou Semmar, « Marché parallèle des devises/ Les barons de l’import-import tirent le dinar vers ses plus bas niveaux », Algérie Focus, 15 novembre 2016
  8. Abdou Semmar, « Exclusif/La liste complète des importateurs ayant escroqué l’Algérie », Algérie Focus, 22 juin 2015