Imaghdacene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien image illustrant la Kabylie
Cet article est une ébauche concernant une commune algérienne et la Kabylie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Village Imaghdacene
Village Imaghdacene

Imaghdacene est un village de la commune d'Akfadou dans la région de Kabylie en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

  1. Situé à la limite de la forêt d'Akfadou, à une altitude d'environ 1 100 m, il est le village le plus haut perché de la commune d'Akfadou.
  2. La population du village est approximativement de 2000 habitants, et l'émigration représente peut-être tout autant essentiellement dans les régions algériennes et en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village Imaghdacene a porté le nom du fondateur "maghdas" , ses trois fils qui formaient les lignages de ce village (en kabyle iderma) qui portent leurs noms jusqu'à nos jours (at brahem, at moussa, at ouali).

Durant la guerre d’indépendance, le village a payé un lourd tribut, avec plus de 72 martyrs. Il faut dire que ce village était le camp de concentration durant la guerre d’indépendance, les villageois d'Imaghdacene participaient massivement à cette révolution, elle est devenue un refuge principal pour les moudjahidines ainsi que pour leurs familles après des bombardements massifs à mezaouara et ikedjane, d'autres familles des moudjahidines à ilbaten, rezag et d'autres villageois qu'ils sont forcés de quitter leurs villages pour rejoindre leurs rebelles.

Le premier PC (poste de commandement) de la wilaya III .1954 à 1957.était à Imaghdacene dans la maison de mouhend agoune avant qu'il soit déplacé dans la forêt d'akfadou. Le commandement de la Wilaya III, appelé "le PC d'Amirouche" était dans les montagnes d’Akfadou.