Huit traîtres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gordon Earle Moore et Robert Noyce, deux des huit ex-collaborateurs de William Shockley à l'origine de la création de Fairchild Semiconductor qui deviendront tous deux co-fondateurs d'Intel.

Les « Huit traîtres » (en anglais : Traitorous eight) sont un groupe de huit employés qui ont quitté le Shockley Semiconductor Laboratory (en) en 1957 pour fonder Fairchild Semiconductor.

En 1956, William Shockley a recruté un groupe de jeunes diplômés dans le but de développer et de produire de nouveaux dispositifs à semi-conducteurs. Alors que Shockley avait reçu un prix Nobel de physique et était un chercheur et un enseignant expérimenté, sa gestion du groupe était autoritaire et impopulaire. Cela s'est accentué par le fait que la recherche de Shockley n'est pas fructueuse. Après le refus d'une demande de remplacement de Shockley, les huit membres (Julius Blank (en), Victor Grinich (en), Jean Hoerni, Eugene Kleiner (en), Jay Last (en), Gordon Earle Moore, Robert Noyce et Sheldon Roberts (en)) sont partis pour former leur propre entreprise. Shockley a décrit leur départ comme une trahison.

En , les huit membres concluent un accord avec Sherman Fairchild (en) et, le , ils forment Fairchild Semiconductor. La société nouvellement fondée est rapidement devenue un leader de l'industrie des semi-conducteurs. En 1960, il est devenu un incubateur de la Silicon Valley et a été impliqué directement ou indirectement dans la création de dizaines de sociétés dont AMD et Intel. Ces nombreuses sociétés dérivées sont connues sous le nom de « Fairchildren ».