Robert Noyce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Noyce
Naissance
Burlington, Iowa (États-Unis)
Décès (à 62 ans)
Austin, Texas (États-Unis)
Nationalité américaine
Domaines physicien, informatique, Chef d'entreprise cofondateur d'Intel
Institutions Massachusetts Institute of Technology
Renommé pour Inventeur des circuits intégrés (puces) en silicium en 1958
Distinctions IEEE Medal of Honor
National Inventors Hall of Fame
Draper Prize

Robert Noyce, né le à Burlington et mort le à Austin, surnommé « le maire de la Silicon Valley », est un physicien, informaticien et chef d'entreprise américain. Il est cofondateur de la société Intel en 1968 avec Gordon Moore et Andrew Grove.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il poursuit des études à Grinnell College d'Iowa d'où il sort diplômé d'un bachelor of Science en physique en 1949 puis d'un doctorat en physique du Massachusetts Institute of Technology de Boston en 1953.

Il rejoint William Shockley (un des pères du transistor) au laboratoire Shockley Semiconductor Laboratory de la société Beckman Instruments, puis la quitte pour fonder la société Fairchild Semiconductor avec sept collaborateurs : Gordon Moore, Sheldon Roberts, Eugene Kleiner, Victor Grinich, Julius Blank, Jean Hoerni et Jay Last.

En 1958, il devient la figure la plus éminente de toute la Silicon Valley en inventant les circuits intégrés (puces) en silicium qui ont révolutionné l'électronique moderne et la Silicon Valley. Circuits intégrés (puces) en silicium : incorporation de nombreux transistors et autres composants électroniques dans un seul fragment de silicium semi-conducteur. Jack Kilby de la société Texas Instruments fait la même invention simultanément et indépendamment de son côté la même année.

En 1968, à la suite d'un désaccord avec la stratégie de leur entreprise, il quitte Fairchild Semiconductor avec Gordon Moore pour fonder la société Intel à Santa Clara dans la Silicon Valley en Californie. Ils sont rapidement rejoints par le troisième cofondateur Andrew Grove. Ils parviennent par leur simple notoriété à trouver l'avance de deux millions et demi de dollars nécessaire à leur nouvelle entreprise (Société estimée à 124-125 milliards d'euros (selon le jour choisi de cotation) à la bourse de New York en 2006).

Ils fabriquent dans un premier temps des circuits intégrés et des mémoires avant que Marcian Hoff, un des ingénieurs d'Intel, invente le microprocesseur avec l'Intel 4004 en 1971 qui devient le fer de lance de l'entreprise et la propulse constructeur numéro un mondial de circuits intégrés de type microprocesseur jusqu'à ce jour (classement des vingt premiers fabricants de semi-conducteurs).

Il a été détesté par le PDG d'Intel Andrew Grove qui le trouvait trop « bon garçon », attitude qui l'irritait profondément.

Le siège social d'Intel à Santa Clara dans la Silicon Valley, porte son nom en son honneur : Robert Noyce Building ainsi que le centre des sciences de l'Université Grinnell d'Iowa.

Robert Noyce a été récompensé de la médaille d'honneur de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) en 1978 pour son invention des circuits intégrés en silicium, considérés comme la « pierre angulaire de l'électronique moderne ».

En 1990, il meurt d'une crise cardiaque à l'âge de 62 ans en laissant derrière lui sa Fondation Robert Noyce qui finance des projets de recherches en sciences et en technologies.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

2005 : L'homme derrière la puce : Robert Noyce et l'invention de la Silicon Valley. (Man Behind the Microchip: Robert Noyce and the Invention of Silicon Valley), biographie écrite par Leslie Berlin

Voir aussi[modifier | modifier le code]