Huguette Plamondon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Huguette Plamondon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Huguette Plamondon (née le [1], morte le à Montréal[2]) est une syndicaliste québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1942, elle devient sténodactylo dans une entreprise de métallurgie[1]. En 1945, à l'âge de dix-neuf ans, elle est embauchée comme secrétaire au bureau du syndicat des Travailleurs unis des salaisons d’Amérique, à Montréal[3]. Elle participe aux campagnes de syndicalisation des ouvriers des abattoirs de Montréal.

En 1953, elle devient membre du Conseil du travail de Montréal, alors affilié à la centrale Congress of Industrial Organizations. En 1955, elle devient présidente du Conseil du travail de Montréal[3]. Elle devient ainsi la première femme au Canada à présider une grande organisation syndicale[2]. Elle occupe ce poste jusqu'en 1958[1]. En 1956, elle participe au Rassemblement[4], éphémère mouvement politique présidé par Pierre Dansereau et vice-présidé par Pierre E. Trudeau.

En 1956, elle est élue vice-présidente du Congrès du travail du Canada[3]. Elle occupe ce poste pendant trente-deux ans, jusqu'en 1988.

De 1961 à 1966, elle siège au Conseil de planification économique du Québec[1]. En 1973, elle siège au Conseil économique du Canada[1]. Elle a été vice-présidente du Nouveau Parti démocratique du Canada[5].

Vers la fin de sa carrière syndicale, elle est directrice exécutive adjointe pour la région du Canada de l’Union internationale des travailleurs unis de l’alimentation et du commerce[3].

Elle avait épousé Roméo Mathieu, syndicaliste[2]. Elle meurt d'une crise cardiaque en 2010, à l'âge de 84 ans[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Huguette Plamondon 1926 - 2010 », sur le site de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
  2. a, b, c et d « Huguette Plamondon (1926 – 2010) », Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce Canada, 4 octobre 2010
  3. a, b, c et d France Laurendeau, « Syndicaliste jusqu'au bout des ongles ! », sur le site de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, extrait de Ces femmes qui ont bâti Montréal, Éditions du remue-ménage, 1994, p. 307 à 309.
  4. Extrait du dépliant Pourquoi j'adhère au Rassemblement, sur le site de l'Université du Québec à Montréal
  5. « Huguette Plamondon », sur le site des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce Canada