Homo Faber (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la littérature <adjF>
Cet article est une ébauche concernant la littérature.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Homo faber.
Homo Faber
Auteur Max Frisch
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Roman
Version originale
Langue allemand
Titre Homo faber
Lieu de parution Francfort-sur-le-Main
Date de parution 1957
Version française
Éditeur Gallimard
Lieu de parution Paris
Date de parution 1961

Homo faber est une œuvre écrite en 1957 par l'écrivain suisse Max Frisch. Après sa publication, le roman devint un bestseller. On considère qu'il fait aujourd'hui partie des œuvres en prose les plus connues de Max Frisch. Traduit en plusieurs langues, il a été adapté au cinéma en 1991 par Volker Schlöndorff sous le titre Homo Faber. Une nouvelle adaptation cinématographique a été faite en 2014 par le réalisateur suisse Richard Dindo sous le titre Homo Faber (Trois Femmes)

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman raconte l'histoire de Walter Faber, homme d'une cinquantaine d'années, qui est tourmenté par le destin. Lors d'un voyage, il rencontre le frère d'un ancien ami et renoue alors avec un passé qu'il avait jusqu'alors occulté. Lors d'un voyage en bateau vers Paris, Faber rencontre une jeune fille nommée Sabeth (Elisabeth). Ce dernier la revoit quelque temps après à Paris. Par désir pour elle et par envie de la retrouver, Faber se rend dans des musées. Il décide d'accompagner la jeune fille pendant son voyage vers la Grèce où sa mère habite. Lors d'une escale à Paris, leur romance se concrétise. C'est également à cette période là que Faber fait le lien entre son passé et le présent. Sabeth est sa fille, et sa mère se trouve être Hannah, son ancienne fiancée. Cette dernière était enceinte de Walter et devait avorter, ce qu'elle n'a pas fait. Arrivé en Grèce, une chose entrainant une autre, Sabeth tombe et se cogne la tête à une roche ce qui entrainera sa mort bien plus tard.

Durant toute l'histoire, Walter Faber souffre de douleurs à l'estomac, mais les ignore. Cela entrainera un cancer de l'estomac qui l'obligera à se faire opérer. Mais Faber n'y survivra pas.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Homo Faber, qui comporte certains éléments autobiographiques, traite de certains thèmes clés chers à Max Frisch : le conflit entre identité personnelle et rôle social, l'influence du hasard ou du destin sur nos existences, ou encore la technique qui s'oppose à la nature et au mythe. On y retrouve aussi les thèmes, récurrents chez Frisch, de la relation imparfaite entre les sexes et de la vie ratée.