Hoduloside I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biochimie image illustrant un composé chimique
Cet article est une ébauche concernant la biochimie et un composé chimique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hoduloside I
Identification
Nom UICPA Hovenolactone 3-O-[α-L-rhamnopyranosyl-(1→2)-β-D-glucopyranoside]-23-O-[β-D-glucopyranoside]
Synonymes

Hodulcine

No CAS 146445-90-1
Apparence Solide[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C48H78O19  [Isomères]
Masse molaire[2] 959,1215 ± 0,0496 g/mol
C 60,11 %, H 8,2 %, O 31,69 %,
Propriétés physiques
fusion 184 à 186 °C[3]
Composés apparentés
Isomère(s) Hoduloside II
Autres composés
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hoduloside I (ou hodulcine) est un hétéroside (dammarane-type triterpène), isolé à partir des feuilles du Hovenia dulcis Thunb. (Rhamnaceae) aussi connue comme sous le non commun de Raisinier de Chine.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1988[4], l'activité de diminution de perception de la saveur sucrée chez l'homme a été mise en évidence et une purification partielle du principe actif, nommé hodulcine, a permis de la définir comme un glycéride triterpénique de la saponine.

Par la suite une dizaine de composés similaires à l'hodulcine ont été identifiés et nommés hodulosides (I-X). L’hoduloside I (ou hodulcine) est celui qui a la propriété de masquer le goût sucré la plus prononcée, cependant elle est moins marquée que celle de l’acide gymnémique I[5].

Chimie[modifier | modifier le code]

La partie aglycone de l'hoduloside I est l'hovenolactone. La partie glucidique le 3-O-[α-L-rhamnopyranosyl-(1→2)-β-D-glucopyranoside]-23-O-[β-D-glucopyranoside] Il existe un isomère, l'hoduloside II (ou hovenolactone 3-O-{α-L-rhamnopyranosyl-(1→2)-[β-D-glucopyranosyl-(1→3)]-β-D-glucopyranoside})[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Shmuel Yanna, Dictionary of Food Compounds, CRC Press, , 1784 p. (ISBN 1-58488-416-9), p. 865.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. (en) K. Yoshikawa, S. Tumura, K. Yamada et S. Arihara, « Antisweet natural products: VII. Hodulosides I, II, ill, IV, and V from the leaves of Hovenia dulcis Thunb », Chem. Pharm. Bull., vol. 40, no 9,‎ , p. 2287-2291.
  4. (en) LM Kennedy, LR Saul, R Sefecka et DA Stevens (trad. L'hodulcine : principe sélectif diminuant la saveur sucrée, extrait des feuilles de Hovenia dulcis), « Hodulcin : selective sweetness-reducing principle from Hovenia dulcis leaves », Chemical senses, vol. 13, no 4,‎ , p. 529-543 (ISSN 0379-864X, résumé).
  5. (en) AD kinghorn et CM Compadre, Alernative Sweeteners: Third Edition, Revised and Expanded, New York, Marcel Dekker, (ISBN 0-8247-0437-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]