Raisinier de Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hovenia dulcis

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raisinier.

Le raisinier de Chine ou hovénie sucrée (Hovenia dulcis) est une espèce d'arbre rustique originaire d'Asie (Japon, Est de la Chine, Corée et jusqu'à 2000 m d'altitude dans l'Himalaya) qui a été introduit comme arbre d'ornement dans de nombreux pays.

Description[modifier | modifier le code]

L'arbre peut mesurer jusqu'à 12 mètres de haut sur 7 de large[réf. nécessaire]. Dans sa zone de rusticité (USDA 5a à 9b, autrement dit extrêmes de froids -28°C à -3°C ) il a besoin de soleil et d'un sol humide bien drainé pour se développer, dans les climats plus méridionaux il souffre d'un excès d'ensoleillement. Il demande un sol neutre où légèrement alcalin.

Son écorce gris clair se fissure en longues lanières.

Ses feuilles cordiformes brillantes de 10 à 15 cm de long[réf. nécessaire] sont caduques.

Ses fleurs hermaphrodites sont disposées en inflorescences blanches.

Les pédoncules du fruit sont pulpeux et mûrs en novembre (hémisphère nord), ils se récoltent à la chute des feuilles. Ils sont sucrés avec un goût entre pomme et poire, la texture est croquante et juteuse.

A maturié, Ils contiennent 11,4 % de glucose, 4,7 % de fructose, 12 % de saccharose, 15 % de protéines et 7,8 % de lipides[réf. nécessaire].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Un extrait de ses graines peut être utilisé comme un substitut de miel[1].

Au Japon, on mange pédoncules crus ou cuits, frais ou secs. Les feuilles sont utilisées en tisane qui aurait pour effet de réduire les effets de l'alcool. On extrait de ses feuilles un produit nommé hodulcine, principe sélectif diminuant la saveur sucrée[2]. Le pédoncule du fruit est riche en triterpènes glycosides aux effets antiallergiques[3].

Au Brésil où l'arbre a été utilisé comme ombrage et est devenu invasif, les fruits mûrs sont démontrés toxiques pour les bovins[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Facciola. S. Cornucopia, A Source Book of Edible Plants, Kampong Publications,‎ (ISBN 0-9628087-0-9)
  2. (en) LM Kennedy, LR Saul, R Sefecka & DA Stevens (trad. L'hodulcine : principe sélectif diminuant la saveur sucrée, extrait des feuilles de Hovenia dulcis), « Hodulcin : selective sweetness-reducing principle from Hovenia dulcis leaves », Chemical senses, vol. 13, no 4,‎ 1988, p. 529-543 (ISSN 0379-864X, résumé)
  3. T.K. Lim, Edible Medicinal And Non-Medicinal Plants: Volume 5, Fruits, Volume 5 de Edible Medicinal and Non-medicinal Plants, Springer Science & Business Media, 2013,‎ , 568 à 577 p. (ISBN 9400756534, lire en ligne)
  4. (pt) « Intoxicação experimental pelos frutos de uva-Japão, Hovenia dulcis (Rhamnaceae), em bovinos »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]