Hiroko Takenishi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hiroko Takenishi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
竹西寛子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Hiroko Takenishi 竹西 寛子; née le à Hiroshima, préfecture d'Hiroshima) est une écrivaine japonaise, membre de l'Académie japonaise des arts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hiroko Takenishi naît dans une famille de brasseurs. Son enfance est très fortement marquée par la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, elle fréquente l'école publique d'Hiroshima-Minami (広島県立広島皆実高等学校) et accomplit à la fin de la guerre le service du travail dans une usine de munitions. Le largage de la bombe atomique de 6 août 1945 détruit sa ville natale et une grande partie de son monde. Le centre de l'explosion se trouve à 2,5 km de son domicile, sa santé se détériore et beaucoup de ses camarades de classe sont tués. Cette expérience est la cause et l'objet de sa création littéraire.

Elle achève ses études de littérature japonaise à la prestigieuse université Waseda en 1952. En 1957, elle commence à travailler pour la maison d'édition Chikuma Shobō (株式会社筑摩書房). En 1962, elle renonce à son emploi dans l'édition afin de se consacrer exclusivement à sa carrière littéraire.

Parmi ses ouvrages les plus importants on recense la critique Ōkan no ki ainsi que les deux romans Kangensai et Zōtō no Uta, dans lesquels elle relate son expérience de la bombe atomique. Takenishi a reçu pour son œuvre littéraire un certain nombre de prestigieux prix littéraires.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1964 Ōkan no ki - Nihon no koten ni omou (往還の記 - 日本の古典に思う)
  • 1967 Genji Monogatari-ron (源氏物語論)
  • 1969 Gishiki (儀式)
  • 1970 Hito to kiseki: 9-nin no josei ni toku (人と軌跡 9人の女性に聴く)
  • 1974 Mono ni oeru nichi (ものに逢える日)
  • 1975 Koten nikki (古典日記)
  • 1975 Tsuru ()
  • 1976 Gendai no bunshō (現代の文章)
  • 1978 Kangensai (管絃祭)
  • 1980 Aisuru to iu kotoba (愛するという言葉)
  • 1981 Kogo ni kiku (古語に聞く)
  • 1982 Heitai yado (兵隊宿)  
  • 1982 Watashi no heian bungaku (私の平安文学)
  • 1988 Haiku ni yomareta hana (俳句によまれた花)
  • 1989 Nihon no joka (日本の女歌)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]