Hibernaculum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans le domaine de la zoologie, l'hibernaculum (du nom latin pour la tente romaine utilisée pour les « quartiers d'hiver ») est le refuge, le gîte ou la partie d'un terrier qui sert à l'hibernation d'un animal (seul, comme l'ours dans sa tanière, ou d'un groupe social et familial, dans le cas de la marmotte Marmota marmota par exemple)[1],[2].
Au pluriel, il faut théoriquement employer le mot hibernacula.

Exemple d'hibernaculum potentiel
Hibernaculum artificiel (habitat de substitution) proposé pour divers insectes (bois non-traité)

Le mot peut désigner un grand nombre de lieux, pour des insectes, amphibiens, chauve-souris, serpents, etc.

Enjeux[modifier | modifier le code]

Une meilleure connaissance et la protection de ces habitats particuliers a une grande importance pour la biologie de la conservation et la sauvegarde de nombreuses d'espèces menacées (certaines communautés saproxylophages nécessitant de gros bois-morts, d'essences variées, habitat est de plus en plus rare dans les forêts entretenues et cultivées).

Hivernage des papillons[modifier | modifier le code]

Les germanophones utilisent le mot hibernarium pour aussi désigner l'étui de feuilles et soie que certaines chenilles de papillons utilisent pour passer l'hiver (développement du dernier stade larvaire).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]