Henry Norris Russell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Russell.
Henry Norris Russell
Description de l'image Portrait of Henry Norris Russell.jpg.
Naissance
Oyster Bay, État de New York (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès (à 79 ans)
Princeton, New Jersey (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Domaines astronomie
Diplôme Université de Princeton
Renommé pour Diagramme de Hertzsprung-Russell
Terme spectroscopique

Henry Norris Russell, né le à Oyster Bay dans l'État de New York et mort le à Princeton au New Jersey, est un astronome américain. Avec Ejnar Hertzsprung, il développa le diagramme de Hertzsprung-Russell (1910). Il était surnommé le Dean of American astronomers (le directeur des astronomes américains)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Russell Norris vient d'une famille portée vers les sciences. Sa grand-mère maternelle a gagné un prix en mathématiques lors de sa graduation à l'université Rutgers en 1840. Sa mère était première de promotion (féminine) lors de ses études à l'université d'Édimbourg. Ses parents lui font observer le transit de Vénus de 1882 quand il n'a que 5 ans[2].

Jusqu'à l'âge de 12 ans, Henry Russell Norris suit principalement une éducation au foyer. Il suit ensuite les cours préparatoires de Princeton (Princeton Preparatory School), puis étudie à l'université de Princeton où il obtient son doctorat après un parcours scolaire exemplaire en 1897 à tout juste 20 ans. En 1899, il publie son premier essai post-graduate en astronomie, « The Atmosphere of Venus », dans le journal scientifique Astrophysical Journal[2].

Il travaille à l'Observatoire de Cambridge de 1903 à 1905 avec Arthur Robert Hinks (1873–1945)[3]. Pendant cette période, il tente de mesurer les parallaxes trigonométriques des étoiles sans grand succès[2].

Il devint professeur d'astronomie à Princeton en 1905 puis directeur de l'observatoire en 1911 jusqu'à sa retraite en 1947. À partir de 1921, son attention se porte également sur l'application de la physique quantique à l'astrophysique, et sur la configuration des électrons dans les métaux rares[3]. Il remet en question la méthodologie de datation de la croute terrestre, rapportant son âge entre 2 et 8 mille millions d'années, ce que des travaux scientifiques confirmeront bien des années plus tard[2]. De 1927 à 1947, il dirige également le CA Young Research Professorship mis en place en 1897 par les alumni de sa propre promotion[3]. Dans les années 1920, il devient chercheur associé à l'observatoire du Mont Wilson, alors le plus performant au monde[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Henry Norris-Russell met au point le diagramme de Hertzsprung-Russell avec Ejnar Hertzsprung, un système élaboré après que Russell ait observé une corrélation entre type spectral et magnitude absolue des étoiles en inférant une parallaxe dynamique. Il complète ce travail avec des tables de classification des systèmes stellaires. Ces innovations scientifiques sont présentées dans son ouvrage « The Masses of the Stars » (1940)[3],[1].

Henry Norris-Russell met au point le système d’abréviations de trois lettres pour désigner les constellations, adopté par l’Union astronomique internationale lors de son Assemblée Générale d’inauguration à Rome en 1922 (Transactions of the International Astronomical Union, vol. I, 1922, p. 158). Russell co-crédita Hertzsprung, mais ce dernier renia cette paternité.

Ses travaux ont aussi porté sur la popularisation de l'astronomie, l'origine des planètes, et les ponts entre religion et sciences[2].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Henry Norris Russell était marié à Lucy May Cole (1881-1968). Ils eurent quatre enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « 1925 Bruce Medalist », sur The Bruce Medalists,
  2. a b c d e et f (en) Harlow Shapley, Henry Russell Norris 1877-1957, National Academy of Sciences, (lire en ligne)
  3. a b c d e f et g (en) Charlotte Moore, « Obituary: Henry Norris Russell », The Observatory, vol. 77,‎ , p.67-68 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David H. DeVorkin, Henry Norris Russell: Dean of American Astronomers, Princeton University Press, , 528 p. (ISBN 0-691-04918-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]