Henri d'Ofterdingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Henri d'Ofterdingen (titre original en allemand Heinrich von Ofterdingen) est un roman du poète romantique allemand Novalis, qui sera publié après sa mort par son ami Ludwig Tieck en 1802.

Origine du titre[modifier | modifier le code]

Henri d'Ofterdingen est un troubadour allemand du XIIIe siècle, qui est dit avoir participé au concours des Minnesänger à la Wartbourg en 1207.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Henri d'Ofterdingen est situé dans un univers médiéval mythique. C'est dans cet ouvrage qu'apparaît l'expression devenue célèbre de « fleur bleue » (Die blaue Blume). Chez Novalis, cette fleur symbolise l'amour absolu qu'Henri porte à Mathilde mais aussi l'union du rêve et du monde réel, qui est un des grands objectifs du romantisme allemand.

Ce roman complexe et inachevé porte l'idéal poétique très élevé du romantisme, exprimé par le fragment 116 de la revue L'Athenaeum, consacré à la poésie romantique « universelle progressive ».

Ce grand roman inachevé est sans doute le chef-d'œuvre de Novalis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]