Heereswaffenamt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bâtiment ayant abrité le Heereswaffenamt,à l'angle de la Spichernstraße et de la Hertz-Allee.
Vue de la cour de l'ancien Heereswaffenamt.

Le Heereswaffenamt (HWA) est le bureau central pour le développement technique et la production d'armes, de munitions et de matériel de la Heer de 1919 à 1945.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est issu de la fusion de la Commission d'examen des armes à feu (Gewehr-Prüfungskommission) et de la commission d'examen de l'artillerie (Artillerieprüfungskommission), dissoutes en 1918. Le 8 novembre 1919, le Waffenamt (Inspektion für Waffen und Gerät, Inspection des armes et de l'équipement) est fondé par le ministère du Reich à la Guerre sous l'autorité du colonel (plus tard Generalleutnant) Ludwig Wurtzbacher.

Le 5 mai 1922, le Waffenamt prend le nom de Heereswaffenamt.

En temps de paix, il dépend directement du commandant en chef de la Heer puis après septembre 1939 du chef de l'armement et commandant de l'Ersatzheer. Le Heereswaffenamt est réorganisé de nombreuses fois durant la Seconde Guerre mondiale.

Le personnel effectif passe de 7 000 employés en 1939 à 195 000 en 1945. En raison de l'approche des fronts, Walter Buhle ne peut étendre les fonctions du Heereswaffenamt à toute la Wehrmacht.

Une des armes les plus célèbres développées par le HWA est le canon Dora, mis au point entre autres par l'ingénieur Erich Müller.

Missions[modifier | modifier le code]

Cachet d'homologation par le Heereswaffenamt sur une boîte d'ustensiles pour une arme., 1939.
  • Développement de nouvelles armes, de l'équipement et des munitions (développement et tests)
  • Achat en gros des armes, munitions et équipements (armement industriel)
  • Bases techniques ainsi que la préparation et l'installation de la production de masse dans l'industrie.
  • Diminution du pourcentage des armes, de l'équipement et des munitions manufacturés.

Chefs du Heereswaffenamt[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Baukommando Becker, unité de la Wehrmacht mise sur pied en 1942 en charge de convertir le parc blindé français pris par les Allemands en 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Helmut Maier: Forschung als Waffe. Rüstungsforschung in der Kaiser-Wilhelm-Gesellschaft und das Kaiser-Wilhelm-Institut für Metallforschung 1900-1945/48. 2 Bände. Wallstein, 2007, ISBN 978-3-8353-0109-2.
  2. Burkhard Cielsa: Karl Becker. In: Wissenschaften und Wissenschaftspolitik. S. 263