Harad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Harad (Arabie saoudite)
Harad
Le serpent noir sur fond écarlate des Haradrim.
Le serpent noir sur fond écarlate des Haradrim.

Emplacement au sud du Gondor
Sources Le Seigneur des anneaux

Le Harad (« Sud » en sindarin) est une région fictive de la Terre du Milieu de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Ce nom désigne les vastes étendues désertiques situées au sud du Gondor et du Mordor.

Géographie[modifier | modifier le code]

« Harad » est un terme générique désignant toutes les terres situées au sud du fleuve Poros (frontière sud du Gondor) et de la chaîne de montagnes de l'Ephel Dúath (frontière sud du Mordor).

Les cartes de la Terre du Milieu mentionnent deux grandes parties du Harad : le Proche-Harad (Near Harad), situé au nord, et le Harad Lointain ou Extrême-Harad selon les traductions (Far Harad), situé au sud. L'élément le plus notable du littoral est le grand havre naturel d'Umbar. Au nord-est du Harad, au pied de l'Ephel Dúath, se trouve la région de Khand.

Population[modifier | modifier le code]

Le Harad est peuplé d'humains, les Haradrim ou Suderons. Ils ont la peau sombre, portent des vêtements écarlates et dorés, et semblent affectionner les bijoux d'or et d'airain. Ils utilisent des arcs, des épées ainsi que des cimeterres. Ils possèdent une cavalerie puissante, quoi que peu nombreuse. Le Khand est également peuplé d'hommes, appelés Variags.

Le Harad abrite une faune exotique, dont les représentants les plus emblématiques sont les mûmakil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des Suderons.

Au Second Âge, les Númenóréens colonisent le littoral de la Terre du Milieu et fortifient le port d'Umbar. Après la submersion de l'île de Númenor, l'Umbar reste aux mains des Númenóréens Noirs.

Au Troisième Âge, les rois du Gondor sont fréquemment en guerre contre l'Umbar et les Haradrim. Le roi Hyarmendacil Ier soumet le Harad en 1050, une victoire qui lui donne son nom (« Vainqueur du Sud »). C'est l'apogée de la puissance gondorienne. Au fil des siècles, le royaume s'affaiblit, et l'Umbar et les Haradrim se libèrent de sa tutelle. Après la guerre de l'Anneau, le roi Elessar conclut la paix avec les Haradrim.

Conception et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]