Nazgûl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vue d'artiste d'un Nazgûl.

Les Nazgûl, aussi appelés Spectres de l'anneau, Cavaliers noirs, les neuf Cavaliers, ou simplement les Neuf sont des personnages du légendaire (legendarium) de l'écrivain J. R. R. Tolkien, apparaissant dans le Seigneur des anneaux.

Au nombre de neuf, les Nazgûl apparaissent sous la forme de spectres revêtus de grands manteaux noirs, montés sur des chevaux (les Cavaliers noirs), puis sur des créatures ailées. Ce sont des hommes, anciens rois et hauts seigneurs, corrompus par le port d'Anneaux de Pouvoir donnés par Sauron, le Seigneur des ténèbres, dont ils sont devenus les serviteurs les plus terrifiants ; la peur qu'ils inspirent est leur meilleure arme.

Apparus au cours du Deuxième Âge de la Terre du Milieu (vers 2250), les Nazgûl sont dispersés mais non détruits lors de la défaite de Sauron face à la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes. Ils réapparaissent au Troisième Âge, conduisant la guerre menée par le royaume d'Angmar contre les royaumes des Dúnedain du Nord, qui cèdent l'un après l'autre, puis face au siège et à la chute de Minas Ithil.

Au cours de la Guerre de l'Anneau, Sauron les utilise d'abord pour chercher l'Anneau, puis comme capitaines et soutiens de ses armées. Leur chef, le Roi-Sorcier d'Angmar est détruit lors de la bataille des Champs du Pelennor, les autres ensuite lors de la destruction de l'Anneau par Frodon.

Les personnages sont présents dans de nombreuses adaptations, dont certaines ajoutent des noms ou des caractéristiques absentes dans l'œuvre de Tolkien.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Nazgûl est un nom invariable en noir parler qui signifie « spectre de l'anneau », de nazg « anneau » et gûl « spectre » — wraith dans le texte original[1]. En quenya, ils sont appelés Úlairi.

Seuls deux Nazgûl sont nommés individuellement dans les textes de Tolkien : leur chef, le Roi-Sorcier d'Angmar, et son second, Khamûl, « l'Ombre de l'Orient ». Les autres Nazgûl ont reçu divers noms dans certaines adaptations ludiques de la Terre du Milieu[2]. Existe également l'hypothèse que Gothmog, le lieutenant de Morgul intervenant lors de la Bataille des Champs du Pelennor et dont la nature n'est pas explicitée par Tolkien, soit un Nazgûl[3], bien que transformé en commandeur orc du Mordor, dans l’adaptation de Peter Jackson.

Histoire interne[modifier | modifier le code]

Pendant le Deuxième Âge[modifier | modifier le code]

À l'origine, les Nazgûl étaient neuf hommes ayant chacun reçu un Anneau de pouvoir au cours du Deuxième Âge. Leurs Anneaux leur permirent de devenir de puissants personnages, mais peu à peu, ils tombèrent sous le joug de Sauron et de l'Anneau unique.

« Un par un, l'un après l'autre, selon leur force première et le bien ou le mal qui les avaient poussés au départ, ils devenaient esclaves de l'anneau qu'ils portaient et tombaient sous l'empire de l'Unique, celui de Sauron. »

— Citation de Gandalf, dans Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau.

Trois d'entre eux étaient de façon certaine des seigneurs issus du peuple de Númenor, dont leur chef, le Roi-Sorcier d'Angmar. Les autres étaient soit des seigneurs, soit des sorciers, soit de valeureux guerriers. Leur première apparition a lieu aux alentours de l'an 2250 du Deuxième Âge. Ils furent dispersés après la première défaite de Sauron en 3434 D. A. par la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes, mais leur survie fut néanmoins assurée par l'Anneau unique, qui ne fut pas détruit.

Pendant le Troisième Âge[modifier | modifier le code]

Les Sages crurent que les Nazgûl avaient disparu avec leur maître, ce qui était loin d'être le cas. Dès l'an 1300 du Troisième Âge, leur chef réapparut et fonda, au nord de l'Eriador, le royaume d'Angmar, qui n'avait d'autre but que la destruction des Dúnedain du Nord, dont le dernier royaume subsistant, l'Arthedain, fut anéanti en 1974 T. A.. Dès l'année suivante, le Roi-Sorcier fut vaincu par les armées du Gondor et de Círdan lors de la bataille de Fornost, et il s'en retourna au Mordor, où la puissance de Sauron ne cessait de croître. En 2000 T. A., les neuf Nazgûl assiégèrent Minas Ithil et s'en emparèrent après un siège de deux ans. L'ancienne ville gondorienne devint la résidence principale des Nazgûl, une cité terrifiante qui fut rebaptisée Minas Morgul.

Lors de la Guerre de l'Anneau[modifier | modifier le code]

Représentation d'un Cavalier noir.

En 3017 T. A., peu après le début de l'histoire racontée dans Le Seigneur des anneaux, Sauron les envoya à la recherche de l'Unique. Guidés par les renseignements extorqués à Gollum, les Cavaliers Noirs entrèrent dans la Comté le , le jour même où Frodon Sacquet, le porteur de l'Anneau, quittait Cul-de-Sac. Le , leur chef blessa Frodon au mont Venteux, mais ils furent repoussés par Aragorn et, le , leurs montures furent détruites par la crue de la Bruinen déclenchée par Elrond (dans le roman ; par Arwen dans la version filmée de Peter Jackson), seigneur d'Imladris. Ils réapparurent peu après, montés cette fois sur de monstrueuses créatures ailées, et participèrent activement à la Guerre de l'Anneau, démoralisant les défenseurs du Gondor par leurs terrifiants cris. Ils participèrent à la bataille des Champs du Pelennor, où leur chef fut tué par Éowyn, puis furent détruits lorsque l'Unique tomba dans le brasier de la Montagne du Destin, le T. A. :

« Et au cœur de la tempête, avec un cri qui perçait tous autres sons, déchirant les nuages, jaillirent les Nazgûl, tels des traits enflammés, comme, pris dans la ruine embrasée de la montagne et du ciel, ils craquetaient, se desséchaient et s'éteignaient. »

— Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi, livre VI, chapitre 3.

Le Roi-Sorcier d'Angmar[modifier | modifier le code]

Khamûl[modifier | modifier le code]

Comme le Roi-Sorcier d'Angmar, Khamûl fut jadis un grand roi humain et les circonstances de sa déchéance furent les mêmes que celles de tous ceux qui deviendront les Nazgûl. Le premier devint un des lieutenants de Sauron avec la Bouche de Sauron alors que Khamûl était plutôt le chef en second des Úlairi.[réf. nécessaire] Sauron envoya le Roi-Sorcier à Dol Guldur avec deux autres Nazgûl, puis finalement plus tard, Khamûl fut envoyé à la recherche de l'Anneau unique. Le Roi-Sorcier l'envoya dans la Comté avec un des siens de Dol Guldûr[4]. Khamûl était le plus apte des Úlairi à détecter le pouvoir de l'Anneau ; il fut choisi pour récupérer l'Anneau unique. Il questionna Hamfast Gamegie et pourchassa les Hobbits sur la route de Stock et les manqua de peu au bac de Chateaubouc près de Bree.[réf. nécessaire]

Khamûl est parmi les Nazgûl celui qui craint le plus la lumière[5]. Après que le Roi-Sorcier d'Angmar fut tué par Éowyn, Khamûl le remplaça et devint ainsi le nouveau chef des Nazgûl.[réf. nécessaire] Finalement, quand l'Anneau unique fut jeté dans le brasier de la Montagne du destin, Khamûl périt ainsi que les sept autres.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le fait que les identités de sept des Nazgûl ne soient pas données dans les écrits de Tolkien permet aux créateurs d'œuvres qui viennent étendre l'univers, comme des films, séries et jeux vidéo, d'imaginer et de donner des identités à ceux-ci. Cependant ces éléments ne peuvent pas être considérés comme canoniques par rapport aux écrits de Tolkien, et donc certains de ces supports peuvent se contredire entre eux en donnant plusieurs identités différentes pour un même Nazgûl.

  • Dans le film Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau, 2001, de Peter Jackson, on peut voir dans la scène d'introduction les neuf Nazgûl sous leur apparence humaine, arborant leurs anneaux, avant qu'ils ne deviennent des spectres. Cependant, les identités des sept anonymes ne sont pas données, on sait juste par Aragorn, que les neuf étaient "autrefois des hommes, de grand rois".

2 autres personnages héros d'Angmar apparaissant dans ce jeu pourraient éventuellement être des Nazgûl ou futurs Nazgûl, bien que ce ne soit pas ouvertement dit :

  • Hwaldar, qui était le chef de nombreuses tribus d'Hommes des collines, opposés aux Dúnedains de Rhudaur, l’un des trois anciens royaumes d’Arnor. Comme Rhudaur était secrètement de connivence avec le Roi-Sorcier d’Angmar, Hwaldar ouvrit la voie à l’invasion d’Angmar, dans l’intention de s'échapper car il avait été capturé par les soldats d’Arthedain qui l'avaient fait prisonnier. Il portait le surnom de « Brigand ». La deuxième mission du jeu consiste à le libérer avec les forces d'Angmar qui l'utilisent comme allié avec ses troupes pour la conquête de Rudhaur ;
  • Carthaen, rescapé de la première bataille du Haut des Galgals où a péri le dernier roi de Cardolan, Carthaen se joint à l'armée d'Arthedain qui reprend cette région symbolique. Il y affronte le Nazgûl Morgomir qui le vainc une première fois, puis acculé, est frappé à mort par lui. Son corps est détruit mais son âme renaît à travers le spectre Karsh, vassal du Roi-Sorcier d'Angmar. Son esprit est apaisé par Elrond et Eänur, après la défaite du Roi-Sorcier d'Angmar, mais il continue d'errer dans les terres glaciales d'Angmar. Pendant la Guerre de l'Anneau, le Roi-Sorcier aurait fait appel à lui pour poursuivre plusieurs Hobbits, possibles détenteurs de l'Anneau unique.
  • Dans le jeu vidéo La Terre du Milieu : L'Ombre de la guerre, 2017, il est cité 4 noms de Nazgûl :
    • Suladàn l'immortel, général puis roi du Harad, chargé d'arrêter Sauron, tombé sous son emprise lorsque ce dernier lui offre l'un des Neuf Anneaux de Pouvoir ;
    • Helm[6], roi de la Marche ;
    • Isildur, roi d'Arnor et roi du Gondor ;
    • Talion[7], le héros du jeu, ancien Rôdeur du Gondor et gardien de la Porte Noire du Mordor, qui finit par succomber à l'appel de l'Anneau et succède à un autre spectre qu'il vainc, cela démontre ainsi que les neuf originels ne sont pas forcément les mêmes que ceux que l'on suit au moment de la Guerre de l'Anneau, un autre pouvant prendre la place d'un précédent Nazgûl s'il le vainc, succombe à l'Anneau unique, ou lui prend son anneau de pouvoir.
  • Membres notables (apocryphes) parmi les figurines Games Workshop :
    • Le Roi-sorcier d'Angmar
    • Khamûl l'Oriental
    • L'Immortel
    • L'Impur
    • Le Traître
    • Le Seigneur des Ombres
    • Le Sénéchal Noir
    • Le Chevalier d'Umbar
    • Le Dwimmerlaik

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hammond & Scull, p. 84.
  2. Mark Fisher, « What were the names of the Nazgûl? », sur Encyclopedia of Arda (consulté le ).
  3. http://www.tolkiendil.com/essais/personnages/gothmog
  4. Contes et Légendes inachevés, Le Troisième Âge, « La Quête de l’Anneau », paragraphe 1.
  5. Contes et Légendes inachevés, Le Troisième Âge, « La Quête de l'Anneau », note 1
  6. Papachaï, « La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre - Affrontement face à un Nazgul en vidéo », sur WarLegend.net, (consulté le )
  7. « La Terre du Milieu: L'Ombre de la Guerre, dans la peau d'une elfe assassin pour un nouveau DLC - La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre », sur GAMEWAVE, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]