Han Shaogong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Han.
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Han, précède le nom personnel.
Han Shaogong
Han Shaogong 20060509.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université de Wuhan
Hunan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinction
Prix Lu Xun (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Han Shaogong (chinois traditionnel : 韓少功 ; chinois simplifié : 韩少功 ; pinyin : Hán Shàogōng), né en 1953 à Hunan, est un écrivain chinois. Tout d'abord impliqué dans la littérature d'avant-garde qui émergera en Chine à la fin des années 1970[1], il écrira ensuite sur les traditions chinoises et la culture traditionnelle[2]. Il remporte le Newman Prize for Chinese Literature (en) en 2011 pour son œuvre A Dictionary of Maqiao (en)[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Han est né à Hunan, en Chine en 1953. Lors de la Révolution culturelle, alors qu'il est âgé de 15 ans, il est qualifié de « jeune instruit » par le régime de Mao et déporté dans les campagnes pour subir une rééducation par le travail qui durera six ans. Après 1977 il sera employé dans un centre culturel local[4].

Ses premières histoires sont publiées pendant le printemps de Pékin et sont dans le style de la littérature des cicatrices. À travers ces écrits, Han Shaogong dénonce la dégradation ultra-gauchiste de la Chine pendant l'ère Mao. Ses livres sont appréciés du public et à la suite de ce succès Han Shaogong est rapidement considéré comme un nouveau talent littéraire au style moderniste. Au milieu des années 1980 il deviendra le chef de fil d'une école littéraire d'avant-garde, la Quête des racines.

Tout en s'appuyant sur la culture traditionnelle chinoise, en particulier la mythologie chinoise, le folklore, le taoïsme et le bouddhisme comme source d'inspiration, Han Shaogong est un auteur qui emprunte aussi des techniques littéraires occidentales.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Li-hua Ying, The A to Z of Modern Chinese Literature, Scarecrow Press, , 500 p. (ISBN 0810876140, lire en ligne), p. 30 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Pang-Yuan Chi, Chinese Literature in the Second Half of a Modern Century : A Critical Survey, Indiana University Press, , 384 p. (ISBN 0253337100), p. 127 Document utilisé pour la rédaction de l’article