Aller au contenu

Hôtel de Lacépède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de Lacépède
Présentation
Type
Patrimonialité
Localisation
Département
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Géolocalisation sur la carte : Aix-en-Provence
(Voir situation sur carte : Aix-en-Provence)

L'hôtel de Lacépède est un hôtel particulier situé à Aix-en-Provence.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel a été construit et habité dans la première moitié du XVIIe siècle, autour de 1610[1], par Jean de Lacépède[2] (1550-1622), seigneur des Aygalades, premier président à la cour des comptes en 1622. Ami de François de Malherbe, il a écrit Les théorèmes sur le sacré mystère de notre rédemption. Sa fille, Angélique de Lacépède, s'est mariée en 1604 avec Henri de Simiane (1582-1614), seigneur de La Coste, conseiller en la Chambre des Comptes, Aides et Finances de Provence. Ils ont eu deux enfants, Jean de Simiane (1606-1650), seigneur de La Coste, marié en 1632 avec Charlotte de Cambe d'Orves qui ont eu Jean de Simiane (1637-1687), marquis de Simiane, président au parlement, et Gaspard de Simiane[3] (1607-1649), chevalier de La Coste, chevalier de Malte, qui est mort de la peste en 1649, au service des forçats retenus sur les galères du roi à Marseille. Angélique de Lacépède a fait reconstruire l'hôtel dans son apparence actuelle en 1641. L'hôtel a une porte sur chaque rue. Sur la rue Chastel, la porte à pointes de diamant et trophées est surmontée des armes et de la devise "IN.TE.DOMINE SPERAVI" (signifiant en latin Je mets ma confiance en toi, Seigneur).

Protection[modifier | modifier le code]

Le monument fait l'objet d'une inscription partielle au titre des monuments historiques depuis 1929[4].

Descriptif du bâtiment[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Gloton, Renaissance et Baroque à Aix-en-Provence. Recherches sur la culture architecturale dans le midi de la France de la fin du XVe au début du XVIIIe siècle, t. 237, Rome, École française de Rome, coll. « Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome », (lire en ligne), p. 122
  2. Jacqueline Plantié et Maguelone Rivière, « Jean de La Ceppède « en famille » d'après les archives notariales », Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, t. 46, no 3,‎ , p. 549-571
  3. Guy-Toussaint-Julien Carron, « Gaspard de Simiane, chevalier de La Coste, décédé de l'an de Jésus-Christ 1649 », dans Vies des justes dans la profession des armes, Paris, Librairie du Mémorial religieux, , 2e éd. (lire en ligne), p. 41-83
  4. Notice no PA00081038, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Bouyala d'Arnaud, Évocation du vieil Aix-en-Provence, Paris, Éditions de Minuit, , 328 p., p. 166-167

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :