Gwen Graham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gwen Graham
Illustration.
Fonctions
Représentante des États-Unis
pour le 2e district de Floride

(2 ans)
Prédécesseur Steve Southerland
Successeur Neal Dunn
Biographie
Nom de naissance Gwendolyn Graham
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Miami Lakes (Floride)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Père Bob Graham
Diplômée de Université de Caroline du Nord à Chapel Hill
American University
Religion Épiscopalisme

Gwendolyn « Gwen » Graham, née le à Miami Lakes, est une femme politique américaine, représentante de Floride à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Graham est née le à Miami Lakes, dans le comté de Miami-Dade. Elle est la fille de Bob Graham, ancien gouverneur et sénateur de Floride[1]. Elle passe son adolescence dans la capitale de l'État, Tallahassee, lorsque celui-ci est gouverneur[2].

Elle étudie à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill puis à l'école de droit de l'American University[3]. Elle devient ensuite avocate, puis directrice des ressources humaines des écoles du comté de Leon[4].

Elle participe aux campagnes électorales de son père, puis à celle d'Howard Dean en 2004[5].

Graham se présente en 2014 à la Chambre des représentants des États-Unis, dans le 2e district de Floride. Elle affronte le républicain sortant Steve Southerland. Elle se dépeint comme capable de dépasser les clivages politiques face à un adversaire élu avec le soutien du Tea Party[6]. Dans cette circonscription penchant plutôt vers les républicains[7], Southerland est d'abord favori. Mais profitant notamment de la popularité de son père, elle parvient à soulever plus de fonds que son adversaire et à rendre l'élection indécise. L'élection est alors considérée comme l'un des rares gains possibles pour les démocrates[1]. Durant la campagne, plus de 14 millions de dollars sont dépensés, ce qui en fait l'une des élections les plus chères du pays[6]. Elle l'emporte de justesse avec 50,5 % des voix contre 49,3 % pour le représentant sortant[3]. Elle est, avec Brad Ashford, l'une des deux seuls démocrates à battre un républicain sortant lors de ces élections[8].

Elle est approchée par certains démocrates pour se présenter au Sénat lors des élections de 2016[7]. Elle choisit cependant de ne pas se lancer dans la course et soutient la candidature de Patrick Murphy[9].

En décembre 2015, la Cour suprême de Floride impose un redécoupage des circonscriptions pour la Chambre des représentants[10]. Les limites du deuxième district sont profondément modifiées, le siège devient presque ingagnable pour les démocrates[7]. En avril 2016, Graham annonce qu'elle n'est pas candidate à sa réélection en novembre, mais qu'elle envisage de se présenter au poste de gouverneur en 2018[11].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Graham est une démocrate modérée[11]. Lors de son unique mandat, elle est considérée comme la représentante démocrate la plus conservatrice de Floride[8]. Elle soutient le droit de posséder une arme à feu et se montre critique vis-à-vis du Patient Protection and Affordable Care Act[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Graham est mariée à Steve Hurm. Elle a trois enfants d'un précédent mariage avec Mark Logan[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Letitia Stein, « With Graham Name, Democrats See Rare Chance For Florida Win », sur The Huffington Post, (consulté le 7 août 2016).
  2. (en) S.V. Dáte, « Daughter Of Former Fla. Sen. Bob Graham Running For Congress », sur NPR, (consulté le 7 août 2016).
  3. a et b (en) « Rep. Gwen Graham (D-Fla.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 7 août 2016)
  4. (en) « GRAHAM, Gwendolyn (Gwen), (1963 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 7 août 2016)
  5. a et b (en) William March, « Crist boosts Gwen Graham’s House bid », sur The Tampa Tribune, (consulté le 7 août 2016).
  6. a et b (en) The Associated Press, « Gwen Graham Defeats Incumbent Congressman Steve Southerland », sur CBS Miami, (consulté le 7 août 2016).
  7. a b et c (en) Marc Caputo, « Graham 'seriously considering' run for governor, won't seek re-election », sur Politico, (consulté le 7 août 2016).
  8. a et b (en) Anthony Man, « Democrats looking beyond November wonder if Graham name is 2018 Florida winner », sur Sun Sentinel, (consulté le 7 août 2016).
  9. (en) Scott Powers, « Gwen Graham backs Patrick Murphy in U.S. Senate race », sur Florida Politics, (consulté le 7 août 2016).
  10. (en) The Associated Press, « Gwen Graham, Florida congresswoman, leaving office over district changes », sur The Washington Times, (consulté le 7 août 2016).
  11. a et b (en) Jim Rosica, « Gwen Graham announces possible run for Governor », sur Florida Politics, (consulté le 5 août 2016).