Guido Gozzano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guido Gozzano
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 32 ans)
Agliè ou TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

Guido Gozzano (né le à Turin, mort le dans la même ville) est un poète italien du début du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guido Gozzano fut le chef de file de la poésie dite « crépusculaire », qui compta comme autres représentants Carlo Govoni et le jeune Aldo Palazzeschi. L'amica di nonna Speranza est considéré comme le premier chef-d'œuvre de la poésie italienne contemporaine.

Influencé par d'Annunzio, il s'en écarte par son ton volontiers parodique. Miné par la tuberculose, il meurt à 33 ans après avoir écrit des nouvelles, des contes pour enfants et le récit d'un voyage en Inde en partie inventé. Il a influencé le poète italien contemporain Carlo Bordini.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Carnets indiens (Verso la cuna del mondo, [1917] ; Un natale a Ceylan e altri racconti [1983]), récits traduits et présentés par Muriel Gallot. Actes Sud « Terres d’aventures  », 1990.
  • Les Sandales de la diva, (extrait de L’altare del passato [1918], et de I sandali della diva [1983]), choix de nouvelles traduites et présentées par Muriel Gallot. Éditions Ombres, « Petite Bibliothèque Ombres »
  • Les trois Talismans[1], conte pour enfants, traduit par Olivier Favier

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]