Guérilla (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guérilla (homonymie).

Guerilla, le jour où tout s'embrasa
Auteur Laurent Obertone
Pays Drapeau de la France France
Genre Anticipation
Éditeur Ring
Collection Documents
Lieu de parution Drapeau de la France France
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 414

Guerilla est un roman d'anticipation écrit par Laurent Obertone en 2016 et paru la même année. Grand succès en vente lors de sa sortie, Guerilla n'a pourtant pas bénéficié de la publicité des médias[1],[2],[3],[4].

Contenu[modifier | modifier le code]

Le livre raconte les trois jours décisifs à l'instauration d'une guerre civile en France vu sous l'angle de vision de divers personnages caractérisant chaque personne ayant un rôle important à jouer dans le mécanisme du pays, à savoir les policiers, les syndicalistes, les enseignants, les bobos, l'extrême gauche, les délinquants, les artistes, les politiciens, l'extrême droite, les antifascistes, les féministes, les journalistes, les survivalistes, les terroristes islamistes et bien d'autres... Le livre se veut choral et montre le point de vue de ces divers acteurs de la vie en France et annonce le début d'une grave descente aux enfers pour le pays tout entier, et pour le monde ensuite.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le lecteur assiste à l'arrivée de la France au bord du chaos. Des policiers font une simple descente dans une banlieue pour contrôler quelques jeunes en train de se droguer. Alors que l'opération semblait des plus banales, le ton monte, plusieurs délinquants tentent d'assassiner un des policiers, un autre policier en fonction depuis une bonne vingtaine d'années devient hystérique en voyant son collègue à deux doigts d'être tué, il sort son pistolet et tue plusieurs délinquants.

A la suite de cet évènement, la cité s'embrase et fait basculer la France tout entière dans une mare de sang, un pays quasi-dénué d'électricité, victime de la délinquance, du terrorisme et de la bien-pensance omniprésente qui va la mener à sa perte, une France où désormais tout le monde va en prendre pour son grade, à commencer par ceux qui se servaient jusqu'à présent de cette tension pour s'enrichir et qui vont devoir en payer le prix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Parisien magazine. Livres : Des best-sellers jamais vus à la télé », leparisien.fr,‎ 2017-01-26cet17:41:09+01:00 (lire en ligne, consulté le 20 avril 2018)
  2. « «Guerilla», le roman sulfureux qui raconte la pagaille de la France de 2016 », Slate.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 avril 2018)
  3. « Guerilla, le dernier roman d'anticipation subversif de Laurent Obertone : plongée dans une France qui s'embrase », Atlantico.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 avril 2018)
  4. Romain Gonzalez, « Pourquoi personne ne parle de « Guerilla », le roman ultra-pété de cette rentrée littéraire ? », Vice, 19 octobre 2016.