Guéré (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guérés)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guéré.
 Ne doit pas être confondu avec Gwere (peuple).
image illustrant un groupe ethnique image illustrant la Côte d'Ivoire image illustrant le Liberia
Cet article est une ébauche concernant un groupe ethnique, la Côte d'Ivoire et le Liberia.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Guéré
Description de cette image, également commentée ci-après

Jeune assistante en pagne tissé guéré

Populations significatives par région
Autres
Langues guéré
Ethnies liées Wobe, Wés

Les Guéré sont une population d'Afrique de l'Ouest vivant à l'ouest de la Côte d'Ivoire et de l'autre côté de la frontière au Liberia. Comme leurs voisins Wobe, ils font partie du groupe .

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Krahn (peuple).

Selon les sources et le contexte, on rencontre différentes formes : Gere, Gere Wobe, Gewo, Guéré Wobe, Guérés, Gwere, Krahn, Kran, Ngere, Wé, Wee[1].

Pour Alfred Schwartz, la distinction entre Guéré et Wobé n'existait pas dans la terminologie précoloniale. Dans la tradition orale, il ne s'agissait que d'une seule et même population, les . Cette distinction a été introduite par l'administration coloniale à la suite d'un malentendu géographique et linguistique. Quoique purement formelle, elle est communément admise aujourd'hui[2].

Kran (ou Krahn) est le nom qui leur est donné au Liberia[3].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent le guéré, une langue krou[4].

Société[modifier | modifier le code]

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les Guéré pratiquaient une agriculture de susbsistance, cultivant le riz et le manioc. La transition vers l'économie monétaire s'est faite notamment à partir de l'industrie forestière dans les années 1960[5].

Culture[modifier | modifier le code]

Comme les Wobé, les Guéré ont produit des masques aux traits puissants recouverts d'accessoires divers. Apparaissant durant les funérailles, ils se caractérisent souvent par un visage triangulaire, une bouche entrouverte, un grand nez, des yeux tubulaires. Ils portent parfois des cornes[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité BnF [1]
  2. Alfred Schwartz, « Le cadre ethnique », in Tradition et changements dans la société guéré, Office de la recherche scientifique et technique outre-mer, Paris, 1971, p. 13, [lire en ligne]
  3. (en) James Stuart Olson, « Guéré », in An Ethnohistorical dictionary of the Russian and Soviet empires, Greenwood Press, New York, Westport, Conn., London, 1994, p. 634
  4. (en) Fiche langue (code «gxx») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  5. A. Schwartz, Tradition et changements dans la société guéré, op. cit., p. 25
  6. Jean-Baptiste Bacquart, L'Art tribal d'Afrique noire, Thames & Hudson, (1re éd. 1998) (ISBN 978-2878113549), p. 45

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Stuart Olson, « Guéré », in An Ethnohistorical dictionary of the Russian and Soviet empires, Greenwood Press, New York, Westport, Conn., London, 1994, p. 207-208
  • Alfred Schwartz, « La mise en place des populations Guéré et Wobé. Essai d'interprétation historique des données de la tradition orale » (première partie), in Cahiers de l'ORSTOM, série Sciences humaines, V, no 4, 1968, p. 3-38, [lire en ligne]
  • Alfred Schwartz, Tradition et changements dans la société guéré, Office de la recherche scientifique et technique outre-mer, Paris, 1971, 259 p., [lire en ligne]
  • Alfred Schwartz, La Vie quotidienne dans un village Guéré, éd. Inadès, Abidjan, 1975, 178 p.
  • P. J. L. Vandenhoute, Classification stylistique du masque Dan et Guéré de la Côte d'Ivoire occidentale (A.O.F.), E. J. Brill, Leiden, 1948, 48 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]