Georges Polti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Polti, fils d'Auguste et Sarah Hirsch[1], est un écrivain français né, le 15 décembre 1867, à Providence, aux États-Uns, mort à Paris, en juin 1946[2].

Élève au lycée Rollin de Paris, il s'y lie au futur philosophe Louis Weber, au futur occultiste Papus et à Émile Gary avec qui il écrit La théorie des tempéraments et leur pratique en 1888. Auteur de plusieurs ouvrages sur le théâtre comme Les 36 situations dramatiques et L'Art d'inventer des personnages, il se lie aussi au poète O.V.Milosz.

Il est le frère de l'architecte Julien Polti.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La théorie des tempéraments et leur pratique, avec Émile Gary, Paris: G. Carré, 1889.
  • Les trente-six situations dramatiques, Paris, Mercure de France, 1895.
  • Les Cuirs de bœuf : un miracle en XII vitraux, outre un prologue invectif, Paris, Mercure de France, 1899.
  • Timidité de Shakespeare, Paris: Éditions de l'Humanité nouvelle, 1900.
  • L'art d'inventer les personnages. (ISBN 0-8998-4388-3)
  • L'Éphèbe, roman achéen, 1913.
  • Manuel de la volonté, Éditeur Montaigne, 1929.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Base généalogique Roglo », sur Roglo, (consulté le 15 décembre 2016)
  2. René-Pierre Colin, Georges Polti: théorie et pratique du théâtre, in Bernadette Bost et al, eds., Impossibles théâtres: XIXe-XXe siècles, Comp'Act, 2005, pp.142ff.

Liens externes[modifier | modifier le code]