Georges-Ernest d'Erbach-Wildenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Georges-Ernest, comte d'Erbach-Wildenstein (), était un prince allemand membre de la Maison d'Erbach et dirigeant de Wildenstein, Kleinheubach und Breuberg.

Il était le troisième enfant et la deuxième (mais fils aîné survivant) de Georges-Albert Ier d'Erbach-Schönberg et de sa première épouse Madeleine, fille de Jean VI de Nassau-Dillenbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père en 1648, il régna conjointement avec ses demi-frères sur leurs domaines jusqu'en 1653, quand il a cédé Breuberg à Georges-Frédéric, mais sa mort prématurée lui a permis de retrouver ce quartier. Comme ses trois demi-frères étaient encore mineurs, Georges-Ernest continuer à être seul maître jusqu'à sa mort.

À Fürstenau le 22 novembre 1656 Georges-Ernest se marie avec sa belle-tante[1] Charlotte Christiane (6 novembre 1625 – 13 août 1677), fille de Georges-Frédéric II de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst et son épouse Dorothée Sophie de Solms-Hohensolms[2]. Ils n'avaient pas d'enfants.

Georges-Ernest est décédé à Kleinheubach âgé de 39 ans. Parce qu'il est mort sans descendance, ses domaines sont passés à ses demi-frères, qui ont régné conjointement jusqu'en 1672, quand ils ont divisé leurs terres entre eux.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle était la sœur d'Elisabeth Dorothée de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst, troisième épouse de son père Georges Ernest.
  2. Miroslav Marek, « Genealogy of the House of Hohenlohe », genealogy.euweb.cz (consulté le 9 mai 2015)Modèle:Self-published source[réf. à confirmer]