Georges-Albert II d'Erbach-Fürstenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Georges-Albert II, comte d'Erbach-Fürstenau (), était un membre de la Maison d'Erbach qui a dirigé fiefs de Fürstenau, Schönberg, Seeheim, Reichenberg et Breuberg.

Né à Fürstenau, il était le neuvième enfant, et la sixième (mais quatrième survivant), fils de Georges-Albert Ier d'Erbach-Schönberg et de sa troisième épouse Élisabeth-Dorothée de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst, fille de Georges Frédéric II, comte de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfürst. Il est né trois mois après la mort de son père, le 25 novembre 1647.[réf. nécessaire]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a poursuivi une carrière militaire et devint un Oberstleutnant de l'armée impériale.

À la suite de la division du patrimoine familial en 1672, Georges Albert II a reçu les districts de Schönberg, Seeheim et 1/4 de Breuberg ; en 1678, à la suite de la mort de son frère George IV, il est ajouté ses domaines les districts de Fürstenau et Reichenberg.

George Albert II est mort à Fürstenau âgé de 69 ans et a été enterré à Michelstadt.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse le 3 novembre 1671 Anne-Dorothée de Hohenlohe-Waldenbourg, fille de Philippe-Godfried de Hohenlohe-Waldenbourg. Ils ont 13 enfants :