George Macaulay Trevelyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
George Macaulay Trevelyan
Image dans Infobox.
George Macaulay Trevelyan
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Cambridge
Nationalité
Drapeau du Royaume-Uni britannique
Formation
Harrow School
Trinity College
Wixenford School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Caroline Philips (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Charles Trevelyan
R. C. Trevelyan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Janet Trevelyan (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mary Caroline Trevelyan (d)
Theodore Macaulay Trevelyan (d)
Charles Humphry Trevelyan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions

George Macaulay Trevelyan (né à Welcombe House, Stratford-upon-Avon, Warwickshire, le , mort à Cambridge, le ) est un historien et un écrivain britannique.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

George Macaulay Trevelyan est un auteur prolifique :

  • England in the Age of Wycliffe (1899). Le titre de cet ouvrage est trompeur, puisqu'il traite des conditions politiques, sociales et religieuses en Angleterre uniquement sur les dernières années de la vie de Wiclef. Six des neuf chapitres sont consacrés aux années 1377 à 1385, alors que les deux derniers traitent l'histoire des Lollards, de 1382 jusqu'à la réforme[1] ;
  • England Under the Stuarts (1904).
  • The Poetry and Philosophy of George Meredith (1906).
  • Garibaldi's Defence of the Roman Republic (1907) :
  • Garibaldi and the Thousand (1909).
  • Garibaldi and the Making of Italy (1911).
  • The Life of John Bright (1913).
  • Clio: A Muse and Other Essays (1913).
  • Scenes From Italy's War (1919).
  • The Recreations of an Historian (1919).
  • Lord Grey of the Reform Bill (1920).
  • British History in the Nineteenth Century (1922).
  • Manin and the Venetian Revolution of 1848 (1923).
  • History of England (1926).
  • England Under Queen Anne:
    • Blenheim (1930).
    • Ramillies and the Union with Scotland (1932).
    • The Peace and the Protestant Succession (1934).
  • Sir George Otto Trevelyan: A Memoir (1932).
  • Grey of Fallodon (1937).
  • The English Revolution, 1688-1698 (1938).
  • Trinity College: An Historical Sketch (1943).
  • English Social History: A Survey of Six Centuries from Chaucer to Queen Victoria (1944).
  • An Autobiography and Other Essays (1949).
  • A Layman's Love of Letters (1954).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kriehn, George, “England in the Age of Wycliffe" The American Historical Review 5, No. 1. (1899), 120-122.

Liens externes[modifier | modifier le code]