Geoffroy Drouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Geoffroy Drouet
Fonction
Maire de Nantes
-
Biographie
Décès
Sépulture
Activité
Blason famille fr Drouet.svg
Blason

Geoffroy Drouet (né vers 1530 - mort le ), sieur de Langle et de Portric, est un dignitaire français de Bretagne du XVIe siècle, le premier à diriger la municipalité de Nantes avec le titre de maire en 1564-1565.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de petite noblesse bretonne de Couëron, près de Nantes, mentionnée en 1486 par le registre de la paroisse comme servant aux armes. Il est le sixième enfant de Mathurin Drouet, sieur de Langle, et de Jeanne de Creval[1].

En 1529, il acquiert la seigneurie de Porterie au nord de Nantes[2]. Vers 1565, Geoffroy Drouet est propriétaire à Couëron de la seigneurie de l'Angle et du domaine de l'Ardurière[3]. Ses armes référencées par d'Hozier sont de gueules à trois cœurs d'or, une rose de même en abyme.

En 1553, il est administrateur de l'Hôtel-Dieu de Nantes, puis miseur de 1554 à 1559[1].

À la suite de la réforme de la municipalité de Nantes en 1559-60, il est le premier maire élu, le , dans le couvent des Cordeliers. Il prête serment le jour même et est installé le 1er décembre. Il entre en fonction le . Le sous-maire est Yves Rocaz, son successeur ; procureur syndic : Jullien Daulfy ; miseur : Guillaume Bretaigne[1].

Après son mandat de maire, il occupe les fonctions de juge consul de 1566 à 1567.

Lui-même sieur de l'Angle, il utilise par la suite le nom de sieur de Portric[4] à Nantes.

Il épouse Jeanne Pesneau en premières noces, puis se remarie avec Marguerite Pineau[5]. Lors de la réformation de la noblesse de 1668, son arrière-petit-fils, Julien Drouet, écuyer, justifie son titre par le passage à la mairie de Nantes de son ancêtre.

Il est inhumé le au couvent des Chartreux de Nantes[6].

Hommages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Perthuis et Stéphane de La Nicollière-Teijeiro, Le Livre doré de l’hôtel-de-ville de Nantes, Tome I, Imprimerie Grinsard, 1873, pages 129-130Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Bulletin de la Société archéologique de Nantes et de la Loire-Inférieure, 1866/6 (article sur la famille Drouet)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Geoffroy Drouet - Archives municipale de Nantes
  2. Les annales de Nantes et du pays nantais - n°292 - 2e semestre 2004
  3. Cf. site Infobretagne : [1]. L'indication selon laquelle en 1583, Louise Drouet est dame de l'Ardurière montre que Geoffroy Drouet est probablement mort avant cette date.
  4. La seigneurie de Portric était localisée dans l'actuel quartier appelé Saint-Joseph de Porterie.
  5. Mention de l'union sur le Fonds Freslon, elle est probablement la fille de Robert Pineau de Beauregard et de Marguerite Rouxeau.
  6. Fonds Freslon