Gare de Jérusalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jérusalem
Image illustrative de l'article Gare de Jérusalem
Ancien bâtiment voyageurs en 1978
Localisation
Pays Israël
Commune Jérusalem
Coordonnées géographiques 31° 46′ 01″ nord, 35° 13′ 29″ est
Gestion et exploitation
Services fermée et désaffectée
Historique
Mise en service
Fermeture 1998

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Jérusalem

Gare de Jérusalem (hébreu : תחנת הרכבת ירושלים, Tahanat HaRakevet Yerushalayim) est une gare historique ouverte en 1892. Faisant jadis partie de la ligne Jaffa-Jerusalem, elle n'est plus en service depuis 1998. En mai 2013 le bâtiment, après des travaux de rénovation est devenu un centre culturel et de loisirs.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'idée de relier par voie ferrée la côte et Jérusalem remonte au milieu du XIXe siècle par l'architecte et archéologue allemand le docteur Conrad Schick et surtout du financier philanthrope Moïse Montefiore. Le pouvoir ottoman s'opposa systématiquement à tous les projets de crainte de voir affluer par ce moyen des missionnaires chrétiens. En octobre 1888 l'homme d'affaires Joseph Navon obtint du gouvernement ottoman la franchise pour construire la ligne mais confronté à de gros problèmes de financement il dut céder la concession à Bernard Camille Callas, un inspecteur de phares, qui créa la Société du Chemin de fer ottoman de Jaffa à Jérusalem et prolongements pour financer et diriger le projet. En 1892 les travaux confiés à la Compagnie de travaux publics et construction de Paris[1]furent achevés. La gare pavoisée de centaines de drapeaux turcs et français fut inaugurée en grande pompe par le délégué du Sultan, les gouverneurs de Jérusalem et Jaffa et tous les membres de la Commission de Turquie et de Constantinople le 26 septembre 1892[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. c'est l'ingénieur français Achilles Garrigues qui dirigea la construction de tous les ouvrages d'art de la ligne de chemin de fer
  2. Vincent Lemire Jérusalem 1900 éd. Armand Colin 2013 (ISBN 978-2-200-28682-8)