Gare de Belval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Belval
Image illustrative de l’article Gare de Belval
Belval-Gare, depuis la D972
Localisation
Pays France
Commune Belval
Lieu-dit Belval-Gare
Adresse Rue de Cerisy (D52)
50210 Belval
Coordonnées géographiques 49° 04′ 24″ nord, 1° 21′ 01″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Lison à Lamballe
Voies 1
Altitude 129 m
Historique
Mise en service 30 décembre 1878
Fermeture fin du XXe siècle
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Belval
Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie
(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
Belval
Géolocalisation sur la carte : Manche
(Voir situation sur carte : Manche)
Belval

La gare de Belval est une gare ferroviaire française, fermée, de la ligne de Lison à Lamballe située à Belvale-Gare, lieu-dit de l'extrémité Nord du territoire de la commune de Belval dans le département de la Manche) en région Normandie.

Elle est mise en service en 1878 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, et fermée à la fin du XXe siècle par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 130 mètres d'altitude, la gare de Belval est située au point kilométrique (PK) 39,830 de la ligne de Lison à Lamballe, entre la halte de Cametours (fermée) et la Coutances (ouverte).

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décision ministérielle du , la création de la halte de Belval et son emplacement sont déterminés sur la ligne de Saint-Lô à Lamballe, section de Saint-Lô à Coutances, de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. Néanmoins il est demandé à la compagnie de prendre en considération la demande de transformation de la halte en station ouverte aux voyageurs et marchandises[1]. La « halte de Belval » est mise en service le , lorsque la compagnie ouvre à l'exploitation la section de Saint-Lô à Coutances[2].

Le , un vœu est proposé, au conseil général du département, pour l'établissement d'une « gare à Belval ». Il est renvoyé pour approfondissement à la commission compétente[3].

En 1957, c'est une gare de la région Ouest de la SNCF, qui dispose d'un bâtiment voyageurs, d'une voie d'évitement et de plusieurs voies de service[4].

Elle est sans doute fermée dans les dernières années du XXe siècle.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Gare fermée. La gare ouverte la plus proche est celle de Coutances.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site gallica.bnf.fr, Conseil général du département de la Manche, « Première session ordinaire de 1877, rapport du préfet : chemins de fer », dans rapports et délibérations, 1877, p. 14 lire (consulté le 20 août 2012)
  2. Michel Harouy, Un petit train de la Manche: Granville, Coutances, Lessay, Sainte-Mère-Église, Montebourg, 1907-1932, éditions Cheminements, 2006 (ISBN 9782844784940), p. 90 lire (consulté le 20 août 2012).
  3. Site gallica.bnf.fr, Conseil général, Rapports et délibérations, 1900 p. 108 lire (consulté le 20 août 2012)
  4. SNCF, PL n° 551, Carnet de profils région Ouest, 1957. (consulté le 19 août 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]