Ganpi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Une lampe en gampi.

Le ganpi (雁皮, ガンピ?), parfois orthographié gampi, littéralement « peau d'oie sauvage », ou encore ganpishi (雁皮紙?) (papier ganpi) est une fibre à papier utilisée au Japon. Elle est extraite de plusieurs plantes du genre Wikstroemia, notamment Wikstroemia sikokiana[1].

Comme cette fibre est particulièrement sensible à l'eau, on la mélange généralement à d'autres fibres, telles que la fibre de mûrier à papier, fibre de base des premiers papiers chinois parfois appelée kōzo (?) (mûrier à papier) ou chōshi (楮紙?) (papier de mûrier à papier) au Japon.

Elle est notamment utilisée dans le papier torinokogami (鳥の子紙?) « papier enfant d'oiseau » et maniaigami (間似合紙?) [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]