Ganafoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ganafoul
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Heavy metal
Années actives 1974 - 1981
Labels Crypto (France), Bluesy mind
Site officiel www.jackbon.com
Composition du groupe
Anciens membres Jean-Yves Astier, basse et vocaux, Jack Bon, Guitares et vocaux, Yves Rotacher, Bernard Antoine, batteur, Franck Argento et Hervé Corsos.

Ganafoul est un groupe de Heavy metal formé à Givors dans le Rhône en 1974[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

À l’origine composé de cinq membres, il devient par la suite un trio avec Jean-Yves Astier, basse et vocaux, Jack Bon, Guitares et vocaux, Yves Rothacher, percussions lors de la sortie de leur premier album Saturday night[2] qui leur permet d'atteindre un succès national[3].

Yves Rotacher quitte le groupe à la suite de désaccords et est remplacé par Bernard Antoine à l’été 1978.

Un nouvel album sort fin 1978 : Full speed Ahead pour lequel participent Fabienne de Shakin’Street et Little Bob.

Ils assurent la première partie du concert d’AC/DC à Aix-les-Bains en .

En 1981, sort leur seul album en français T’as bien failli crever qui reflète alors l’état d’esprit de Jack Bon, seul membre rescapé du groupe qui continue néanmoins avec deux nouveaux membres : Franck Argento et Hervé Corsos. Ganafoul disparaît peu après.

Le groupe se reformera en avril 1998 lors d’un concert live qui donnera naissance à l’album Crossroads.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums et albums lives de Ganafoul[4],[5] :

  • 1978 : Saturday Night (Crypto)
  • 1978 : Full Speed Ahead (Crypto)
  • 1979 : Cuvée spéciale (compilation, Crypto)
  • 1979 : Live (Crypto)
  • 1979 : Route 77 (Crypto)
  • 1979 : Side 3 (Crypto)
  • 1981 : T'as bien failli crever (Crypto)
  • 1999 : Crossroads (Bluesy Mind)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anthologie du rock français : de 1956 à 2017 / Dominique Grandfils
  2. C.V., « Ganafoul Saturday night », Rock 'n folk,‎
  3. Patrick Mignon, « Paris/Givors : le rock local », Vibrations. Musiques, médias, société, vol. 1, no 1,‎ , p. 197–216 (DOI 10.3406/vibra.1991.1105, lire en ligne, consulté le 11 décembre 2019)
  4. « Ganafoul », sur Discogs (consulté le 18 avril 2019)
  5. Discographie vinyl du rock français : 1977-2000, Tours, Euthanasie Productions,