Galleria mellonella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Fausse teigne de la cire (Galleria mellonella) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Pyralidae vivant en Europe. Elle est aussi appelée « gallérie » en France[1],[2]. C'est la seule espèce du genre Galleria.

Ce papillon volant de mai à octobre a une envergure de 30 à 41 mm.

La larve pose un problème aux apiculteurs car elle se nourrit des rayons de cire des ruches. Pour s'en protéger, certains apiculteurs favorisent l'installation d'un nid de frelons européens (Vespa crabro) à proximité des ruches car ceux-ci consomment bien plus de fausses teignes que d'abeilles.

Un insecte mangeur de plastique[modifier | modifier le code]

En 2017, une équipe internationale de chercheurs a publié dans la revue scientifique Current Biology[3] que la chenille pouvait également manger le polyéthylène[4]. Cette particularité serait due aux enzymes que la fausse teigne a développé au cours de son évolution pour dégrader la cire, dont la structure est assez proche du polyéthylène[4]. Cela ouvre une porte pour la biodégradation de plastiques usagés ou polluants (ou à leur dégradation par l'enzyme utilisée par la chenille si on réussit à l'isoler et à la produire en grande quantité)[4], le polyéthylène constituant 40 % des plastiques produits en Europe[4] mais ce plastique se dégrade très mal, posant un problème majeur de pollution de l'environnement[4].

La propriété, propre à cette chenille, de consommer le plastique, a été découverte au hasard par une apicultrice et chercheuse nommée Federica Bertocchini[5], et également, au même moment, par des chercheurs de l'Université de Cambridge[6]. Le plastique est ainsi dégradé plus rapidement que par la bactérie Ideonella sakaiensis également plastivore.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Mathis, Vie et mœurs des abeilles, chapitre XII : « La Fausse-Teigne et ses Ravages », Payot, Paris, 1951 (OCLC 6456072). Consulté le 29 juin 2011.
  2. « Galleria mellonella (Linnaeus, 1758) », sur Inventaire National du Patrimoine Naturel
  3. (en) « Polyethylene bio-degradation by caterpillars of the wax moth Galleria mellonella », sur www.cell.com, (consulté le 26 avril 2017).
  4. a b c d et e Nathaniel Herzberg, « Une chenille dévoreuse de plastique fait rêver les scientifiques », le monde,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2017).
  5. (en) « Publications Authored by Federica Bertocchini | PubFacts.com », sur www.pubfacts.com
  6. Pleinevie.fr, « Une chenille mangeuse de plastique », Pleinevie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mai 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]