Galleria mellonella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Fausse teigne de la cire (Galleria mellonella) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Pyralidae vivant en Europe. Elle est aussi appelée « gallérie » en France[1],[2]. C'est la seule espèce du genre Galleria.

Ce papillon volant de mai à octobre a une envergure de 30 à 41 mm.

La larve pose un problème aux apiculteurs car elle se nourrit des rayons de cire des ruches. Pour s'en protéger, certains apiculteurs favorisent l'installation d'un nid de frelons européens (Vespa crabro) à proximité des ruches car ceux-ci consomment bien plus de fausses teignes que d'abeilles.

Un insecte mangeur de plastique[modifier | modifier le code]

En 2017, une équipe internationale de chercheurs dirigée par Dr Federica Bertocchini[3], a publié dans la revue scientifique Current Biology[4] que la chenille pouvait dégrader le polyéthylène[5].

Dr Federica Bertocchini

Cette actualité révolutionnaire ouvre la voie à de nouvelles solutions de gestion de déchets plastiques par le bio-recyclage / up-cycling / dégradation. Les dernières recherches (2022)[6] du Dr Federica Berocchini dans son laboratoire de Madrid, montre que les enzymes contenues dans la salive des larves de la fausse teigne de la cire peuvent oxyder et dépolymériser, en quelques heures, à température ambiante et pH neutre, le polyéthylène[5] (PE), l'un des plastiques dérivés de polyoléfines le plus produit à travers le monde et parmi les plus robustes. Le polyéthylène est l'un des plastiques les plus difficile à détruire. Des recherches sont menées par le CSIC/CIB conjointement avec la société espagnole Plasticentropy S.L.[7], à Madrid, pour déterminer comment les enzymes de ces larves peuvent être utilisées pour mettre en place une solution technologique et industrielle pour bio-dégrader l'excès de déchets plastiques dans le monde.

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Mathis, Vie et mœurs des abeilles, chapitre XII : « La Fausse-Teigne et ses Ravages », Payot, Paris, 1951 (OCLC 6456072). Consulté le 29 juin 2011.
  2. « Galleria mellonella (Linnaeus, 1758) », sur Inventaire National du Patrimoine Naturel
  3. (en) « Publications Authored by Federica Bertocchini | PubFacts.com », sur www.pubfacts.com
  4. (en) « Polyethylene bio-degradation by caterpillars of the wax moth Galleria mellonella », sur www.cell.com, (consulté le ).
  5. a et b Nathaniel Herzberg, « Une chenille dévoreuse de plastique fait rêver les scientifiques », le monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) A. Sanluis-Verdes, P. Colomer-Vidal, F. Rodríguez-Ventura et M. Bello-Villarino, Wax worm saliva and the enzymes therein are the key to polyethylene degradation by Galleria mellonella, , 2022.04.08.487620 p. (DOI 10.1101/2022.04.08.487620v1, lire en ligne)
  7. (en-US) « Plastic Entropy – Plastic Entropy » (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]