Gabia (Oumé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Fonctionnement
Statut
  • Gabia est une localité de l'ouest de la Côte d'Ivoire et appartenant au département d'Oumé, dans la région du Gôh (ex-Fromager). La localité de Gabia est un chef-lieu de commune[1].
  • La commune est peuplée en majorité de Gouro les autochtones ; de Baoulé, de Bambara et de Burkinabé. La cohabitation avec ces différents peuples venus d’ailleurs à cause de  la diversité des richesses que regorge le village se passe sans heurts. La population se chiffre à 15.000 âmes aux environs. La moyenne d’âge est d’environ 25 ans. Le village de Gabia qui se situait à 1 km à vol d’oiseau en allant vers Oumé, endroit transformé désormais en cimetière est divisé en 5 quartiers qui sont : Godjafla, Kouassizra, Gomeneta, Lagorota et Djoulabougou. Le village est aujourd’hui doté de trois Ecoles Primaires et de deux collèges d’Enseignement Général construits pour les écoles primaires entre 1960 et 2010 et les collèges qui sont privés en 2017. A ces Etablissements Scolaires, s’ajoute un Dispensaire où exercent une sage-femme et un infirmier construit avec l’apport financier des villageois, de l’Etat et d’une ONG Suisse en 2008 Le personnel affecté par l’Etat dans ce dispensaire est aidé dans ses taches qui sont nombreuses  par du personnel recruté et formé sur place. Ce dispensaire accueille des patients venant des villages et campements qui sont autour de la commune. Le village est électrifié. L’adduction du village en eau potable a été réalisée en 2017 grâce également à l’apport financier de la population et de l’Etat. Une école de Football y avait été créée et accueillait une cinquantaine de pensionnaires. Mercredi, vendredi et Dimanche sont jours de marché. Les produits vivriers venant des villages et campements environnant sont vendus ces jours par les jeunes femmes. Des retrouvailles pour certains, retrouvailles au cours desquelles des échanges se font. Le marché est levé en général à 14h.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décret n° 2005-314 du 6 octobre 2005 portant création de cinq cent vingt (520) communes.