Géographie industrielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La géographie industrielle est une branche de la géographie économique. Elle étudie les phénomènes spatiaux liés à la présence d'industries et les industries elles-mêmes tenant en compte par exemple les critères de localisation et l'insertion des entreprises dans les réseaux et les systèmes. La nature et le nombre des industries présentes, vont définir le type d'espace sur lequel elles sont implantées.

Grandes caractéristiques de la géographie industrielle aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La présence d'un grand nombre d'industries de transformation de matières premières est caractéristique des vieilles régions industrielles en déclin économique ou en reconversion. Leur répartition spatiale est liée à la présence de minerais, ou près des littoraux et des cours d'eau navigable, pour réduire les coûts de transport. À l'inverse les industries de haute technologie ont des règles de répartition plus souples et dépendantes surtout de la présence d'une main d'œuvre qualifiée et d'une concentration de centres de recherche scientifique et universitaires.

En règle générale, les entreprises choisissent la localisation optimale entre approvisionnements et marché, et celle-ci dépend des coûts de transport et de la main d'œuvre. Aujourd'hui, de plus en plus, consécutivement à la baisse des coûts de transport, on voit apparaître un éclatement de la chaîne de production. Les différents composants d'un produits peuvent être produits à des milliers de kilomètres de distance et ils sont ensuite acheminés vers l'unité d'assemblage du produit final. Cette unité dépend encore en grande partie de la proximité du marché de consommation.

La production s'est ainsi grandement affranchie des contraintes de l'espace. La localisation dépend en grande partie des politiques d'incitation fiscales, des dynamiques économiques d'un territoire, ou des coûts de production avantageux.

Géographes de l'industrie[modifier | modifier le code]

Parmi les géographes français, citons:

  • Bernard Dézert - Professeur à l'Université de paris IV-Sorbonne, a préparé sa thèse d'État sur la Porte d'Alsace (1969).
  • André Fischer - Professeur à l'Université de Paris I, il a étudié la dimension spatiale de l'activité industrielle. dans Industrie et espace géographique (1994), il fournit une introduction à la géographie industrielle (insertion de l'entreprise dans l'espace économique et géographique, effets du passage du système de production 'fordiste' au système 'flexible', aménagement industriel du territoire).
  • Pierre George (1911-2006)- Professeur à l'Université de Paris, il a pris en compte les apports de l’économie, de la sociologie, de la démographie, en géographie. Plusieurs de ses ouvrages ou articles s'intéressent à l'industrie dont: Géographie industrielle du monde (1947), Précis de Géographie économique (1956).
  • Raymond Guglielmo (1923-2011) - Maitre de conférences à l'Université de Paris VIII-Vincennes à Saint Denis, il a dirigé l’Équipe de Géographie industrielle du Laboratoire de Géographie humaine de Paris I dans les années 1970). Spécialiste des hydrocarbures (gaz naturel, pétrochimie), ses activités militantes l'ont fait s'intéresser aux fermetures d’aciéries en Lorraine, ou aux problèmes de Lip. Il a créé la revue Espace et luttes (1979-1980) où il publié un texte sur le redéploiement industriel en France (no 5, 1980).
  • Jean-Marc Holtz - Professeur à l'Université de Perpignan. Auteur, notamment, d'une thèse sur la Ruhr (1989).
  • Michel Phlipponneau (1921-2008) a notamment étudié, sur un demi-siècle, l'industrie dans la Région Bretagne.
  • Claude Prêcheur - Professeur à l'Université, a préparé sa thèse d'État sur la sidérurgie Lorraine (1969).

Quelques ouvrages (classement chronologique)[modifier | modifier le code]

Parmi les ouvrages ou articles de géographes français, citons:

  • Prêcheur Claude, (1959) La Lorraine sidérurgique, S.A.B.R.I., Paris, 651 p.
  • Laferrère M. (1960), Lyon ville industrielle, 541 p.
  • George Pierre (1961), 'Nécessités et difficultés d'une décentralisation industrielle en France', Annales de Géographie, Vol. 70, no 377, p. 25-36.
  • Dézert Bernard (1969), La Croissance industrielle et urbaine de la porte d'Alsace. Essai géographique sur la formation d'un espace régional, en fonction de l'attraction industrielle, 520 p.
  • Guglielmo Raymond (1972), Le gaz naturel dans le monde, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ? no 896, 128 p. 2e édition.
  • Guglielmo Raymond (dir. 1973), 'Recherches de Géographie industrielle', Mémoire et Documents du SDCG, vol. 14, nouvelle série. CNRS, Paris. (ISBN 978-2-222-01678-6), Format : 21 x 27 cm, 300 pages Publié le 1.1. 1975
  • Jalabert Guy (1974), Les Industries aéronautiques et spatiales en France, Privat, Toulouse, 520 p.
  • Bakis Henry (1975), 'La sous-traitance dans l'industrie', Annales de Géographie, Paris, p. 297-317.
  • Hammel Étienne (1975), L'industrie de transformation des matières plastiques en France, Université de Paris I-Panthéon Sorbonne, 1104 p.
  • Bakis Henry (1977), IBM. Une multinationale régionale, Presses universitaires de Grenoble, 205 p. (ISBN 2-7061-0099-0)
  • Savey Suzanne (1977), L'industrie française de l'aluminium en France et à l'étranger, Service de reproduction des thèses, Université de Lille
  • Gribet Marie-Françoise (1978), L'activité industrielle dans le Val de Loire entre Digoin et l’Agglomération de Nevers, Université de Paris I-Panthéon Sorbonne, 910 pages
  • Mazataud Pierre (1978), Les Constructeurs de matériel informatique en France, Mémoires de la Section de géographie, Comité des travaux historiques et scientifiques, Bibliothèque nationale, Paris, 331 p. (ISBN 2-7177-1442-1)
  • Bakis Henry & Raymond Guglielmo (1979), La pétrochimie dans le monde, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ? no 787, 3e édition mise à jour et entièrement refondue.
  • Guglielmo Raymond(1980), 'Redéploiement', Espace et Luttes, no 5, 43 p., fig., photogr. (ISSN 0183-6013)
  • Holtz Jean-Marc (1989), La Ruhr : crise, reconversion et dynamique régionale, Lille, A.N.R.T
  • Bakis Henry & Combès Yolande (1991), Vers l'entreprise réseaux: chocs de culture, Annales des Télécommunications, T. 46, no 11-12, p. 620-631, Issy-les-Moulineaux, CNET
  • Benko Georges (1991), Géographie des technopôles, Paris, Masson, 224 p.
  • Benko Georges & Lipietz Alain (dir. 1992), 'Les régions qui gagnent. Districts et réseaux : les nouveaux paradigmes de la géographie économique', Paris, PUF, 424 p.
  • Phlipponneau Michel (1993), Le modèle industriel breton 1950-2000, Presses Universitaires de Rennes, 419 p.
  • Fischer, André (1994), Industrie et espace géographique - Introduction à la géographie industrielle, Paris, Masson, 138 p. (ISBN 2-225-84464-X)
  • Benko Georges & Lipietz Alain (dir. 2000), La richesse des régions. La nouvelle géographie socio-économique, Paris, PUF, 564 p.
  • Montagné Villette Solange (2001), 'Le secondaire est-il soluble dans le tertiaire?', Annales de Géographie, no 617, pages 22-37
  • Holtz Jean-Marc (2002), contribution à: L'industrie dans la nouvelle économie mondiale, XI-450 p. (avec Jean-Pierre Houssel & Julien Manteau), Presses Universitaires de France, Paris (ISBN 2-13-052235-1)
  • Daviet Sylvie (2005), 'Trente ans de géographie industrielle dans les Annales de géographie (1970-1999)', Annales de Géographie, Vol. 114, Numéro 641, p. 73-92
  • Guglielmo Raymond (2008), 'Pierre George, promoteur de la géographie industrielle', Cahiers de géographie du Québec, vol. 52, no 146, sept., p. 255-259 (ISSN 0007-9766 imprimé; ISSN numérique 1708-8968)

Liens externes[modifier | modifier le code]