Freier Deutscher Gewerkschaftsbund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Confédération des syndicats libres allemands
(de) Freier Deutsche Gewerkschaftsbund
Image illustrative de l’article Freier Deutscher Gewerkschaftsbund
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Disparition
Fusionné dans Confédération allemande des syndicats
Siège social 54 Märkisches Ufer, Berlin-Est
Journal Tribüne
Affiliation nationale Bloc démocratique (1948-1950)
Front national (1950-1990)
Affiliation internationale Fédération syndicale mondiale
Adhérents 9 600 000 (1986)
Couleurs Rouge

Le Freie Deutsche Gewerkschaftsbund (FDGB) était le syndicat des salariés de la République démocratique allemande, affilié à la Fédération syndicale mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancien siège du FDGB
Premier congrès en 1946

Sa création a été autorisée dès le en zone d'occupation soviétique. Fondé officiellement lors de son premier congrès des 9 au , le FDGB revendiquait plusieurs millions de membres (1,8 million pour la seule métallurgie). Son organe de presse officiel était le Tribüne.

Le syndicat était étroitement lié au Parti socialiste unifié d'Allemagne.

Il disposait d'un service de vacances pour les salariés

Il s'est dissous en 1990 et ses structures ont été intégrées au Deutscher Gewerkschaftsbund.

Résultats[modifier | modifier le code]

Élections à la Volkskammer[modifier | modifier le code]

Élection Voix % Sièges +/–
1949 au sein du Bloc démocratique
30 / 330
1950 au sein du Front national
49 / 400
en augmentation 19
1954
53 / 466
en augmentation 4
1958
53 / 466
Stable
1963
68 / 434
en augmentation 15
1967
68 / 434
Stable
1971
68 / 434
Stable
1976
68 / 434
Stable
1981
68 / 500
Stable
1986
61 / 500
en diminution 7


Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :