Frank Morley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frank Morley () est un mathématicien, connu principalement pour son enseignement et pour ses recherches en algèbre et en géométrie. Il a en particulier prouvé le théorème de Morley en géométrie plane.

Il a dirigé plus de cinquante doctorants et il est dit de lui : « […] une des figures les plus marquantes du groupe relativement restreint d'hommes qui a initié ce développement qui, de son vivant, a mené les mathématiques aux États-Unis d'une position mineure à sa place actuelle dans les astres[1]. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Morley est né à Woodbridge dans le Suffolk, Angleterre. Ses parents étaient Elizabeth Muskett et Joseph Roberts Morley, quakers, ils tenaient un magasin de porcelaine. Après ses études secondaires à la Woodbridge School (en), Morley s'inscrit au King's College (Cambridge) dont il est diplômé en 1884[2].

En 1887, Morley se rend en Pennsylvanie. Il enseigna au Haverford College jusqu'en 1900, puis devint directeur du département de mathématiques de l'Université Johns-Hopkins. Il publia entre autres Elementary Treatise on the Theory of Functions (1893), avec James Harkness (en) et Introduction to the Theory of Analytic Functions (1898). Il est président de l'American Mathematical Society de 1919 à 1920 et dirige l'American Journal of Mathematics de 1900 à 1921.

En 1933 son fil Frank Vigor et lui publient Stimulating Volume, Inversive Geometry[3],[4]. Le livre développe l'utilisation des nombres complexes comme outils pour la géométrie et les fonctions.

Il était un bon joueur d'échecs et remporta une fois une victoire contre le champion du monde Emanuel Lasker.

Il meurt à Baltimore, Maryland en 1937 à l'âge de 77 ans.

Ses fils sont le romancier Christopher Morley, le vainqueur du prix Pulitzer Felix Morley (en) et le mathématicien Frank Vigor Morley.

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arthur B. Coble, « Frank Morley—In memoriam », Bulletin of the American Mathematical Society, no 44,‎ , p. 167-170 (lire en ligne)
  2. Morley, Frank dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  3. Snyder, Virgil, « Review: Frank Morely and F. V. Morley, Inversive Geometry », Bull. Amer. Math. Soc., vol. 40, no 5,‎ , p. 374–375 (DOI 10.1090/s0002-9904-1934-05848-8, lire en ligne)
  4. Henry Forder (1934) Review:Inversive Geometry, The Mathematical Gazette 18:127–9

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) R.C. Archibald, A Semicentennial History of the American Mathematical Society (1888–1938), p. Chapter 15: The Presidents: #15 Morley 1919–20. pp.194–201

Liens externes[modifier | modifier le code]