François el-Hajj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant libanais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité libanaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

François el-Hajj
P Azulai.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
BaabdaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Soldat de carrièreVoir et modifier les données sur Wikidata

Le général de division François El-Hajj (né le à Rmeich, au Liban-Sud - mort le à Baabda) était un général libanais, pressenti pour devenir le commandant des Forces armées libanaises, si le général Michel Souleïmane était élu pour mettre fin à la crise politique libanaise de 2007[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l'académie militaire en 1972.

François el-Hajj était le responsable des opérations lors des combats menés par l'armée libanaise contre les militants islamistes du Fatah al-Islam dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr el-Bared de mai à [1].

Proche du chef d'état-major de l'armée libanaise et de l'ancien général Michel Aoun[2], il est tué le dans un attentat ayant fait 5 morts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Dépêche de BBC News
  2. a et b Le futur patron de l’armée libanaise tué dans un attentat