Frédéric Christian d'Alefeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petit côté du sarcophage

Frédéric Christian d'Alefeld est un jeune noble danois qui mourut subitement, à l'âge de 17 ans, en 1669 à Strasbourg alors qu'il y était étudiant.

Son sarcophage, présentant un décor héraldique développant sa généalogie[1], est exposé dans le croisillon sud du transept de l'église Saint-Thomas de Strasbourg, à côté du monument funéraire du docteur François-Daniel Reisseissen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Arbogast et Christophe Hamm (phot.), Épitaphes et monuments funéraires de l'église Saint-Thomas, Éditions du Signe, 2013, p. 72-73 (ISBN 2746830701)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Arbogast et Christophe Hamm (phot.), Épitaphes et monuments funéraires de l'église Saint-Thomas, Éditions du Signe, 2013, p. 72-73 (ISBN 2746830701)
  • Jean Henri Boecler, Programme funèbre : Frédéric Christian de Alefeld, J. Staedel, Strasbourg, 1669, 10 p.
  • (la) G. H. Burchard, Super exequias, quas juveni ... Friderico Christiano ab Alefeld, Eq. Hols. ... 1669 Augusta Treboccorum paratura est, J. Pastor, Strasbourg, 1669, 3 p.
  • (la) Memoria posthuma Quam in luctuosissimo funere, Strasbourg, 1669, 7 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :