Football Club Jojo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Football Club Jojo

Généralités
Noms précédents Maison pour tous Rive Droite
Fondation 1974
Disparition 1992
Statut professionnel jamais
Couleurs rouge et blanc
Stade Stade Teisseire
Siège Maison pour tous rive droite
rue Saint-Laurent
38000 Grenoble
Président Drapeau : France François Quercia

Le Football Club Jojo est un club de football français fondé en 1974 à Grenoble dans le département de l'Isère. Il disparaît en 1992 par sa fusion avec le Football Club Grenoble Dauphiné, en raison du souhait de la municipalité de ne consacrer ses subventions qu'à un seul club.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club regroupe des jeunes issus du quartier Saint-Laurent, partie de la ville située en rive droite de l'Isère, où se sont regroupés au XXe siècle les immigrés italiens de Grenoble[1]. Le club prend d'abord le nom de la Maison pour tous du quartier, la « MPT Rive Droite », puis il change de nom en 1973. Le nouveau nom Football Club Jojo est un hommage à Jojo Quercia, jeune joueur du club et fils du président du club François Quercia, qui décède en 1973 dans un accident de voiture alors qu'il effectue un trajet de covoiturage pour emmener, après un match, ses amis footballeurs dans un restaurant au bec de l'Échaillon.

Le club part en première série de district en 1974 pour atteindre en 1985, le championnat de France de Division 4 où il se maintient jusqu'à sa disparition en 1992.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Le principal entraîneur du club est le grenoblois Daniel Duc, ancien joueur professionnel. En 1985-1986, l'ancien gardien de but Robert Belloni prend en charge l'équipe (en duo avec Duc).

Joueurs[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alban Traquet, Chez Angelo, les tifosi aux anges : À Grenoble, où vit une importante communauté d’origine italienne, la qualification a été fêtée avec fierté, L'Équipe, no 22622, 28 juin 2016, p. 21, lire en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]