Finfrog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Finfrog
logo de Finfrog
Logo de Finfrog

Création 25 janvier 2016
Forme juridique Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Paris
Direction Riadh Alimi (président)
Activité Autres intermédiations monétaires (APE 6419Z)
Sociétés sœurs Finfrog Ventures
SIREN 817 974 306
Site web https://finfrog.fr/

Finfrog est une entreprise française spécialisée dans l’activité de prêts aux particuliers[1]. Fondée en janvier 2016 par Riadh Alimi, Finfrog est enregistrée auprès de l’ORIAS et supervisée par l’ACPR.

Activité[modifier | modifier le code]

Finfrog est une plateforme de prêts entre particuliers[2]. Elle propose des prêts compris entre 100 et 600 , disponibles en 24 h et remboursables en 3 à 4 mois[3].

Historique[modifier | modifier le code]

En juillet 2016, Finfrog obtient son enregistrement en tant qu'intermédiaire en financement participatif auprès de l'Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS)[réf. souhaitée].

En novembre 2019, Finfrog annonce une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès de la Bpi et de business angels tels que Denis Duverne (président d’Axa) ou encore Loïc Féry (fondateur de Chenavari)[4].

En décembre 2019, Finfrog annonce une offre de prêt à 0 % créditée directement sur un chèque-cadeaux Amazon[5].

En juillet 2020, Finfrog annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros avec le fonds Raise Ventures pour accélérer son expansion et s'ouvrir au crédit à taux zéro via des entreprises comme Frichti ou Amazon[6],[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Finfrog est lauréate du concours d'innovation numérique (CIN) organisé par Bpifrance[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Finfrog mise sur le mini-prêt participatif », sur Les Echos, (consulté le )
  2. « Comment Finfrog, la plateforme mobile de microcrédits entre particuliers, développe son activité », sur usine-digitale.fr (consulté le )
  3. Sébastien Lernoul, « Finfrog, l’application qui propose un microcrédit pour éviter le découvert », sur leparisien.fr, (consulté le )
  4. « La fintech Finfrog lève 3 M€ pour développer son micro-crédit - Le Monde Informatique », sur LeMondeInformatique (consulté le )
  5. Antoine Duroyon, « Finfrog propose une solution de prêt sans intérêt avec Amazon », sur Mindfintech,
  6. « Finfrog lève 5 millions d'euros pour sa solution de microcrédit », sur www.journaldunet.com (consulté le )
  7. Guillaume Bregeras, « Finfrog veut populariser le microcrédit », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  8. « FinFrog reçoit 500.000 euros de la BPI France », sur Boursier.com (consulté le )