Fille qui mousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fille qui mousse
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Rock expérimental
Années actives Années 1970
Labels Futura Records, Fractal Records
Composition du groupe
Anciens membres Henri-Jean Enu
Daniel Hoffmann
Dominique Lentin
Jean-Pierre Lentin
Léo Sab
François Guildon

Fille qui mousse est un groupe de rock expérimental français, originaire de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé au début des années 1970 à Paris par l'artiste Henri-Jean Enu, composé de Daniel Hoffmann, Dominique et Jean-Pierre Lentin, Léo Sab et François Guildon[1],[2] Davantage collectif musical politiquement engagé qu'un véritable groupe au sens habituel du terme, Fille qui mousse a fréquemment été rapproché du Krautrock et de groupes allemands comme Faust[1].

En 1971, le groupe enregistre en un jour un album pour le label d'avant-garde jazz Futura Records, mais les déboires de celui-ci retardent la publication de l'album de près de deux ans, et le pressage se trouve limité à une dizaine d'exemplaires, ce qui en fera un album mythique de l'underground français[1],[3],[2]. Le nom du groupe passe toutefois à la postérité grâce à sa présence dans la célèbre Nurse with Wound list. Dans les années 1990, il connaîtra néanmoins une série de rééditions hasardeuses, en 1994 sous le nom de Trixie Stapleton[4] (une allusion à Steven Stapleton, le leader de Nurse With Wound), puis Se Taire pour une femme trop belle, avant d'être réédité à grande échelle en 2002 sous ce même nom par le label Fractal Records[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Fille qui mousse sur AllMusic.
  2. a b et c (en) Se Taire pour une femme trop belle sur AllMusic.
  3. a et b Joseph Ghosn, Thierry Müller -Rare & Unreleased 1974-1984 sur le site des Inrockuptibes, 2 octobre 2007.
  4. (en) Trixie Stapleton sur AllMusic.

Lien externe[modifier | modifier le code]