Ferenc Lhottka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ferenc Lhottka
Image illustrative de l’article Ferenc Lhottka
Biographie
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Naissance 1896
Décès XXe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
? Drapeau : Hongrie Törekvés SC
? Drapeau : Autriche ?
1926-1929 Drapeau : France Stade rennais UC 32 (28)[1]
1929-1931 Drapeau : France RC France - (-)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1920 Drapeau : Hongrie Hongrie 1 (0)[2]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Ferenc Lhottka, nom parfois francisé en François Lhottka[1], né en 1896[2], et mort à une date inconnue, est un joueur et un entraîneur de football hongrois ayant évolué au poste d'attaquant.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né en 1896 en Autriche-Hongrie, Ferenc Lhottka devient international hongrois à vingt-quatre ans, à l'occasion d'un match disputé le entre la Hongrie et l'Autriche qui se solde par un match nul (2-2). Il évolue alors au Törekvés SC, club basé à Budapest[3].

En 1926, alors qu'il avait entre-temps rejoint un club autrichien[4],[5], il décide de rejoindre la France pour la suite de sa carrière. Il signe alors une licence en faveur du Stade rennais UC, mais, ne comprenant pas le français, fait l'erreur de signer une deuxième licence pour le CSJB Angers. La Fédération française de football tranchant le litige le qualifie pour le compte du Stade rennais, mais le suspend pour trois mois[4]. Il doit donc attendre début décembre 1926 pour faire ses débuts en compétition officielle[6]. Par la suite, Lhottka s'impose comme une recrue de premier plan pour le SRUC, marquant le total de 28 buts en 32 matchs[1]. Cependant, son séjour est entaché d'une nouvelle controverse administrative autour de sa licence, et le Hongrois se retrouve une nouvelle fois suspendu pour trois mois[7].

En 1929, alors que le Stade rennais abandonne pour une période de trois ans toute participation aux compétitions régionales et nationales, Lhottka rejoint le Racing Club de France. Un choix judicieux, puisque sous les couleurs du club parisien, Lhottka parvient en finale de la Coupe de France 1930. Le , le Racing s'incline cependant face à Sète, l'ouverture du score Lhottka à la 80e minute ne suffisant pas devant les réalisations d'Alexander Friedmann (88e) et d'Ivan Bek (94e et 111e)[8]. Joueur au Racing jusqu'en 1932, Lhottka débute sa reconversion en devenant entraîneur dans les équipes de jeunes du club. Il en fait de même par la suite au Club olympique de Châlons-sur-Marne en 1936[9], au Bordeaux Étudiants Club pendant la guerre en 1943[10], et de nouveau à Châlons-sur-Marne en 1950[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, volume II : 1991-1997, Éditions Apogée, 1997, p. 78
  2. a et b (en) « Fiche de Ferenc Lhottka », sur eu.football.info (consulté le 24 mars 2010)
  3. (en) « Feuille de match de Autriche - Hongrie du 2 mai 1920 », sur eu.football.info (consulté le 24 mars 2010)
  4. a et b Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 128
  5. (en) « Fiche de Ferenc Lhottka », sur playerhistory.com (consulté le 24 mars 2010)
  6. Claude Loire, op. cit., p. 129
  7. Claude Loire, op. cit., p. 132
  8. « Feuille de match de la finale de la Coupe de France 1929-1930 », sur fff.fr (consulté le 24 mars 2010)
  9. Claude Loire, op. cit., p. 177
  10. Claude Loire, op. cit., p. 213
  11. Claude Loire, op. cit., p. 251