Ferdinand d'Aragon (1488-1550)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ferdinand d'Aragon
Illustration.
Ferdinand d'Aragon,
Détail de la fontaine du Duc de Calavre,
à Viver, Alto Palancia,
Province de Castellón
Titre
Duc de Calabre
Prédécesseur Alphonse II de Naples
Successeur Charles III de Lorraine
Vice-roi de Valence
Prédécesseur Germaine de Foix
Successeur Laurent de Villarrasa
Biographie
Dynastie Maison de Trastamare
Date de naissance
Lieu de naissance Andria (Naples)
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Valence (Valence)
Père Frédéric Ier de Naples
Mère Isabelle des Baux
Conjoint Germaine de Foix
Mencia de Mendoza

Ferdinand d'Aragon (1488-1550)

Ferdinand d'Aragon, né le à Andria dans le Royaume de Naples[1] et mort le (à 61 ans)[1] à Valence dans le Royaume de Valence est un prince du sang de la Maison de Trastamare qui a été duc de Calabre et vice-roi de Valence[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand d'Aragon fut duc de Calabre et héritier du trône de Naples ; il a été nommé vice-roi de Valence. Il était le fils aîné du roi Frédéric Ier de Naples et d'Isabelle des Baux[1]. Il a joué un rôle important dans la politique méditerranéenne de la Couronne d'Aragon au début du XVIe siècle. Il ne doit pas être confondu avec le célèbre roi contemporain, parent et homonyme Ferdinand le Catholique.

Lorsque Ferdinand d'Aragon nait, en 1488, son grand-père Ferdinand Ier règne sur le Royaume de Naples. Son père Frédéric Ier de Naples est le second fils de ce roi et porte alors le titre de Duc des Pouilles.

En 1501, les troupes de Louis XII et de Ferdinand le catholique occupent le royaume de Naples pendant les guerres d'Italie (1499-1504). Le jeune Ferdinand est à Tarente, assiégée par les forces espagnoles sous le commandement de Gonzalve de Cordoue. Pendant le siège, il obtient que sa liberté lui soit assurée après la reddition de la ville, mais il est fait prisonnier et emmené en Espagne[2] où il reste sous la protection des rois ibériques pendant plus de vingt ans.

En 1526, il épouse Germaine de Foix, veuve du roi d'Aragon, devenant vice-roi de Valence, où il établit une cour animée qui promeut le théâtre et la musique.

Après la mort de Germaine de Foix en 1538, il prend pour seconde épouse en 1541, Mencia de Mendoza, veuve d'Henri III de Nassau-Breda.

Il meurt en 1550 en laissant ses possessions au monastère de San Miguel de los Reyes[3], dont sa grande bibliothèque[4]. Il est enterré dans ce monastère avec sa première femme.

Avec sa mort, sans descendants légitimes, la lignée masculine de la dynastie Aragon-Naples s'est éteinte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(es) « Fernando de Aragón », sur Real Academia de la Historia, Diccionario Biográfico electrónico, Madrid, Real Academia de la Historia (consulté le ).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]