Antiparémie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Faux proverbe)
Aller à : navigation, rechercher

Une antiparémie est un jeu de mot qui peut être un pastiche limité à une formule courte tirée d'une citation célèbre d'un auteur ou le plus souvent un faux proverbe construit par paronymie à partir d'un ou plusieurs proverbes détournés de leur sens initiaux. Contrairement à ces derniers, qui contiennent une sentence morale ou un jugement utile à rappeler, le faux proverbe n'aura qu'un rôle humoristique.[réf. nécessaire]

Si un grand nombre d'entre eux sont issus de la culture populaire sans qu'aucune origine certaine ne leur soit connue, certains de ces détournements sont le fait d'auteurs et d'humoristes célèbres.[réf. nécessaire]

Selon une autre définition : « Un proverbe détourné (on dit aussi dérivé ou tordu ou faux proverbe) est une parodie du proverbe, une unité phraséologique derrière laquelle on peut reconnaître – un proverbe concret, p. ex. Qui veut le plus peut le moins < Qui peut le plus peut le moins et/ou – un schéma proverbial, p. ex. Il vaut mieux avoir un gros nez que deux petits < Il vaut mieux + proposition + comparaison avec que. » (Peter Barta)

Les écrivains oulipiens ont travaillé sur cette forme à travers les perverbes, croisements entre deux proverbes, et les locutions introuvables, fusion de deux proverbes (« Tirer le Diable en Espagne »)[1].

Les « vrais » proverbes sont normalement moraux, or dans la culture populaire on trouve des proverbes misogynes et paillards, que l'on peut qualifier de « faux » proverbes, par exemple « Femme au volant, mort au tournant ».

Le slogan, de par sa provenance et son sens parfois amoral ou inintelligible, est aussi classé dans la catégorie des antiparémies[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Oulipo, Abrégé de littérature potentielle, éd. Mille et une nuits, 2002.
  2. Julia Sevilla Munoz, La parole proverbiale - Les proverbes et phrases proverbiales français, et leurs équivalences en espagnol, Langages, 34e année, n° 139.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Barta : « Au pays des proverbes, les détournements sont rois – Contribution à l'étude des proverbes détournés du français »
    • Ire partie : Paremia. Boletín de Investigaciones Paremiológicas 14, Asociación Cultural Independiente, Madrid, 2005, pp. 139-152.
    • IIe partie : Paremia. Boletín de Investigaciones Paremiológicas 15, Asociación Cultural Independiente, Madrid, 2006, pp. 57-71.
  • Damien Villers. « Les modalités du détournement proverbial », Modèles linguistiques, Tome XXXI, 2010, vol. 62. (p147-172).

Articles connexes[modifier | modifier le code]