Fanfreluche (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fanfreluche.
Fanfreluche
Père Northern Dancer
Mère Ciboulette
Père de mère Chop Chop
Sexe F
Naissance 1967
Pays de naissance Drapeau du Canada Canada
Mort 1999
Pays d'entraînement Drapeau du Canada Canada
Éleveur Jean-Louis Lévesque
Propriétaire Jean-Louis Lévesque
Entraîneur Yonnie Starr
Nombre de courses 21
Nombre de victoires 11
Gains en courses $ 238 668
Distinction Cheval de l'année au Canada (1970)
Meilleur pouliche de 3 ans aux États-Unis (1970)

Fanfreluche (1967-1999) est une jument de course canadienne, championne sur les pistes dans les années 70. Elle doit surtout sa célébrité au mystérieux kidnapping dont elle a été victime en 1977.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Élevé par le Québécois Jean-Louis Lévesque, qui lui donna le nom d'un personnage d'une série pour enfants diffusée à la télévision canadienne, Fanfreluche fut la championne de sa génération dès 2 ans, remportant notamment les Natalma Stakes. Elle traversa la frontière américaine avec succès l'année suivante, en 1970, et s'imposa entre autres dans les Alabama Stakes, tout en confirmant sa suprématie sur le sol natal. Fanfreluche obtint le titre de Cheval de l'année au Canada en 1970, doublé d'un titre de Pouliche de 3 ans de l'année aux États-Unis décerné par la Thoroughbred Racing Association, tandis qu'Office Queen remportait le suffrage du Daily Racing Form, pour la dernière année avant que les titres de cheval de l'année soient unifiés. Elle sera intégrée en 1981 au Hall of Fame des courses canadiennes.

Au haras[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa carrière en compétition, Fanfreluche est vendue pour la somme record de 1,3 millions de dollars à Bertrand Firestone, en vue d'une carrière de poulinière. Celle-ci s'annonce sous les meilleurs hospices puisque son premier produit, L'Enjoleur, un fils de Buckpasser, devient un champion au Canada, glanant deux titres de cheval de l'année (1975, 1976) sous les couleurs de Jean-Louis Lévesque. Fanfreluche s'affirmera même comme une reproductrice exceptionnelle, avec La Voyageuse (par Tentam), meilleure pouliche de 3 ans au Canada en 1978, Médaille d'Or (par Secretariat), meilleur 2 ans canadien en 1978, et aussi les bons Grand Luxe et D'Accord.

"L'affaire Fanfreluche"[modifier | modifier le code]

En juin 1977, Fanfreluche est pleine du crack Secretariat et vit au haras de Claiborne Farm près de Paris, dans le Kentucky. C'est là qu'elle disparaît, sans que les circonstances de l'enlèvement soient établies. Elle est finalement retrouvée cinq mois plus tard par le FBI près de Tompkinsville, au sud du Kentucky, à 200 kilomètres de son haras. Une famille l'avait recueillie, affirmant qu'elle avait trouvé la jument errant sur la route. De retour à Claiborne Farm, elle poulina au printemps 1978 et son poulain, nommé Sain et Sauf en mémoire de sa mésaventure, deviendra plus tard étalon en Inde.

Fanfreluche mourut en 1999, à l'âge avancé de 32 ans, au haras de Big Sink Farm à Midway, Kentucky.

Origines[modifier | modifier le code]

Née des œuvres de l'étalon du siècle, Northern Dancer, Fanfreluche est la propre sœur de Night Shift, né en 1980, grand étalon ayant officié en Irlande, père notamment des champions Azamour et In The Groove.

Origines de Fanfreluche
Père
Northern Dancer
Nearctic Nearco Pharos
Nogara
Lady Angela Hyperion
Sister Sarah
Natalma Native Dancer Polynesian
Geisha
Almahmoud Mahmoud
Arbitrator
Mère
Ciboulette
Chop Chop Flares Gallant Fox
Flambino
Sceptical Buchan
Clodagh
Windy Answer Windfields Bunty Lawless
Nandi
Reply Teddy Wrack
Alaris