Famille de Hilda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille d'Hilda)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hilda.
Schéma du système solaire jusqu'à l'orbite de Jupiter, mettant en évidence les membres de la famille de Hilda (en brun). Sont également indiqués les astéroïdes troyens (en vert) et ceux de la ceinture d'astéroïdes (en blanc)[1].

La famille de Hilda est un groupe d'astéroïdes orbitant dans la partie externe de la ceinture d'astéroïdes, entre Mars et Jupiter.

Ils ne forment pas une famille d'astéroïdes dans le sens originel du terme car ils ne proviennent pas d'un même objet, mais plutôt une famille dynamique, étant tous en résonance orbitale 3:2 avec Jupiter[2],[3].

Ils sont nommés d'après (153) Hilda, un astéroïde découvert en 1875.

Orbite[modifier | modifier le code]

Schéma des positions des astéroïdes Hilda (en noir) et les astéroïdes troyens (en gris), vus dans le plan de l'écliptique.

Les astéroïdes de la famille possèdent des demi-grands axes compris entre 3,7 et 4,2 ua, une excentricité comprise entre 0,045 et 0,3 et une inclinaison inférieure à 20° par rapport au plan de l'écliptique[3].

Groupes d'astéroïdes jusqu'à l'orbite de Jupiter, affichant l'excentricité en fonction du demi-grand axe. Les astéroïdes de la famille de Hilda sont en bleu à droite (aux alentours de 4 UA). La région centrale de la ceinture d'astéroïdes est affichée en rouge.

Ils sont caractérisés par un phénomène de résonance orbitale avec Jupiter et réalisent trois orbites autour du Soleil tandis que Jupiter en parcourt deux. Par ailleurs, les membres de la famille de Hilda se déplacent sur leur orbite elliptique de telle sorte que leur aphélie est toujours situé à l'opposé de Jupiter par rapport au Soleil, ou à 60° en avance ou en retard de Jupiter sur une orbite plus petite que l'orbite de celui-ci[4]. Au cours de trois orbites successives, chaque astéroïde Hilda passe successivement par chacun de ces trois points.

À la différence des astéroïdes troyens, les astéroïdes Hilda peuvent prendre n'importe quelle différence de longitude avec Jupiter, à l'exception de celles qui les rapprocheraient trop de la planète.

Dynamique[modifier | modifier le code]

À gauche, le triangle de Hilda, tracé sur la position des astéroïdes connus jusqu'à l'orbite de Jupiter. À droite, le même triangle sur fond des orbites de ses membres.

Si chacun des astéroïdes de la famille de Hilda se déplace suivant sa propre orbite elliptique, l'ensemble de ces astéroïdes forme à tout moment une forme triangulaire aux arêtes légèrement convexes et aux coins tronqués. Cette structure semble être stable sur le long terme[4].

Liste[modifier | modifier le code]

En septembre 2015, le nombre d'astéroïdes connus appartenant à la famille de Hilda est de 3791, dont 1872 sont numérotés et 155 nommés[2]. Ci-dessous une liste des caractéristiques des premiers astéroïdes qui appartiennent à la famille de Hilda.

Nom Diamètre
moyen
Demi-grand
axe
Inclinaison
orbitale
Excentricité  Découverte 
153 Hilda 170,6 km 3,976 UA 7,835° 0,141 1875
190 Ismène 159,0 km 3,982 UA 6,166° 0,166 1878
361 Bononia 142,0 km 3,954 UA 12,632° 0,213 1893
499 Venusia 81,4 km 4,010 UA 2,091° 0,214 1902
958 Asplinda 47,08 km 3,989 UA 5,628° 0,186 1921
1578 Kirkwood 51,88 km 3,929 UA 0,809° 0,238 1951
4196 Chouïa 3,902 UA 1.5° 0,045 1982
5439 Couturier 3.949 UA 1.233° 0.157 1990
6984 Lewiscarroll 3,978 UA 16,79° 0,189 1994
14845 Hegel 3,952 UA 4,899° 0,238 1988

Liste brute des astéroïdes nommés de la famille de Hilda[modifier | modifier le code]

Liste de 155 astéroïdes nommés de la famille de Hilda

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'vov V.N., Smekhacheva R.I., Smirnov S.S., Tsekmejster S.D. Some peculiarities in the Hildas motion. Izv. Pulkovo Astr. Obs., 2004, 217, 318-324 (in Russian)
  2. a et b M. Brož et Vokrouhlický, D., « Asteroid families in the first-order resonances with Jupiter », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 390, no 2,‎ 2008, p. 715–732 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2008.13764.x, Bibcode 2008MNRAS.tmp.1068B)
  3. a et b Katsuhito Ohtsuka, M. Yoshikawa, D. J. Asher, H. Arakida et H. Arakida, « Quasi-Hilda comet 147P/Kushida-Muramatsu. Another long temporary satellite capture by Jupiter », Astronomy and Astrophysics, vol. 489, no 3,‎ , p. 1355–1362 (DOI 10.1051/0004-6361:200810321, Bibcode 2008A&A...489.1355O, arXiv 0808.2277)
  4. a et b Matthias Busch, « The triangle formed by the Hilda asteroids », EasySky (consulté le 15 décembre 2009)