Famille Tyrel de Poix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Tyrel de Poix
Blasonnement « De sable à 3 aiglettes d’or aux ailes étendues posées 2 en chef et une en pointe »
Branches de Marécreux
Pays ou province d’origine Berry, Picardie

La famille Tyrel de Poix olim de Poix dit Tyrel est une famille subsistante de la noblesse française, originaire du Berry[1].

Origine[modifier | modifier le code]

La filiation prouvée de cette famille qui portait autrefois uniquement le nom de Poix remonte à Adam de Poix (fils de Jean de Poix, écuyer, seigneur de Villemor, vivant en 1380), qui épousa en 1418 Marie Savary de Lancosme[1].

Certains généalogistes la rattachent à la maison Tyrel de Poix de Picardie, éteinte en 1612[1].

Possessions[modifier | modifier le code]

Elle posséda les seigneuries de Villemort, de Forges, de Monchemain, de Marécreux, des Carts, de La Noue[1].

Noblesse[modifier | modifier le code]

La famille Tyrel de Poix fut maintenue noble en 1669 et 1671 sur filiation prouvée remontant à 1418 (noblesse d'ancienne extraction) avec Adam de Poix, seigneur de Villemor[1].

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Adam de Poix (avt 1382 - avt 1425), à qui remonte la filiation prouvée, écuyer, seigneur de Villemor, sis près de la paroisse de Saint-Savin (Vienne), et de Forges, près de celle de Concremiers (Indre).
  • Jean Ier de Poix (ca 1415-1487), fils du précédent, écuyer, seigneur de Villemor, de Forges, Contremer, Cousay, Relonnier et autres lieux. Échanson du roi Charles VII et maître d'hôtel de la reine Marie d'Anjou. Jean de Poix obtint des lettres patentes du roi Charles VII, données à Limoges le 4 mai 1442, portant permission de construire et de fortifier son château de Forges.
  • Georges de Poix (ca 1445-1511), écuyer, seigneur de Valeray, en Bretagne, du chef de sa femme. Capitaine d'une compagnie d'hommes d'armes, qu'il commanda sous les ordres de Pierre de Rohan, maréchal de Gyé, et fut blessé à la bataille de Fornoue, le 6 juillet 1495.
  • Jean de Poix (ca 1485- ), seigneur des Valeray. Il fut capitaine de cavalerie et gouverneur des ville et château de Vannes. Il se distingua à la bataille de Pavie où il fut blessé le 24 février 1525.
  • Louis-François-Vincent de Poix (1724-1814), chevalier de Saint-Louis, dit « le Comte de Poix de Marécreux », qui comparut sous ce nom à l'assemblée de la noblesse à Châteauroux en 1789.
  • Charles de Poix (1769-1845), dit « le comte de Poix de Marécreux », page de la reine Marie-Antoinette, colonel de cavalerie.
  • Marie-Thérèse de Poix (1894-1970), résistante française.

Armes[modifier | modifier le code]

« De sable à 3 aiglettes d’or aux ailes étendues posées 2 en chef et une en pointe »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome V, page 317.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome V, page 317.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]