Famille Teitgen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille Teitgen est une famille originaire de Roussy-le-Village, commune située dans le département de la Moselle et dont plusieurs membres se sont illustrés, dans le droit et en politique[1],[2]

Descendance de Pierre Teitgen[modifier | modifier le code]

  • François Teitgen, né le 4 mars 1764 à Roussy-le-Village (Moselle). Il épouse le 25 septembre 1794 à Zoufftgen (Moselle) Catherine Schwartz, née le 9 juin 1758 à Zoufftgen et morte le 1er janvier 1818 à Zoufftgen. De cette union, naissent quatre enfants, dont :
    • Jean Teitgen, né le 10 septembre 1797 à Zoufftgen. Il épouse le 31 janvier 1828 à Zoufftgen Marie Goerendt, née le 6 juillet 1797 à Hautcharage (Luxembourg). De cette union, naissent deux enfants, dont :
      • Pierre Teitgen, né le 6 mai 1831. Il épouse Marguerite Kayler et ont quatre enfants, dont :
        • Pierre Teitgen, né le 10 février 1853 à Zoufftgen. Cordonnier, il épouse le 25 juin 1881 à Nancy (Meurthe et Moselle) Marie Damblé, née le 19 octobre 1854 à Yutz (Moselle). De cette union, naissent quatre enfants, dont :
          • Henri Teitgen, né le 8 mars 1882 à Nancy et mort le 21 octobre 1969 à Paris, 16e arrondissement. Avocat, résistant et homme politique, vice-président de l'assemblée nationale, il épouse le 5 avril 1907 à Besançon (Doubs) Marie-Madeleine Hermance Goux, née le 6 juin 1885 à Rigney (Doubs) et morte le 9 février 1977 à Paris, 16e arrondissement. De cette union, naissent onze enfants, dont :
            • Pierre-Henri Teitgen, né le 29 mai 1908 à Rennes (Ille-et-Vilaine) et mort le 6 avril 1997 à Paris. Juriste, professeur et homme politique, ministre d’État, il est grand-croix de la Légion d'honneur, grand officier de l'ordre national du Mérite, compagnon de la Libération, croix de guerre 39-45, médaille de la Résistance. De son mariage avec Jeanne Fonlupt-Esperaber, sont nés sept enfants[3]., dont:
              • Francis Teitgen, né le 8 mars 1952 à Courbevoie (Hauts-de-Seine), avocat au barreau de Paris. Marié tout d'abord avec Anne Capdevielle, il a un fils Julien (né le 20 décembre 1978). Il se marie ensuite le 24 juin 1989 avec Karin Olson (qui lui donne une fille Marie-Victoire). Enfin, il se marie le 8 juillet 1994 avec Marie-Pierre Certin, avocate[4] et naitront 2 enfants Nicolas et Clémence.
              • Pierre-Yves Teitgen, directeur juridique du Figaro
            • Jean Teitgen, né le 6 avril 1936 à Rennes (Ille-et-Vilaine) , journaliste et rédacteur en chef à l'ORTF. Il épouse le 6 juillet 1958 Colette Billiet. De ce mariage, sont nés trois enfants[3]puis se mari avec Marie Andela, De ce mariage est née Sophie Teitgen.
            • Paul Teitgen, né le 6 février 1919 à Colombe-les-Vesoul (Haute-Saône). Résistant, secrétaire général de la police française à Alger pendant la guerre d'Algérie, ancien élève de l’École nationale d'administration, il fut maître des requêtes au Conseil d’État. De son mariage le 5 janvier 1944 avec Hélène Demougeot sont nés cinq enfants[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Descendance de Jean Teitgen », sur le site geneanet.org (consulté le 29 octobre 2012).
  2. « Descendance d'Henri Teitgen », sur le site geneanet.org (consulté le 29 octobre 2012).
  3. a, b et c Who's Who in France, édition 1979-1980, p. 1488
  4. Who's Who in France, édition 2008, p. 2103
  5. « Catherine TEITGEN-COLLY », sur le site de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (consulté le 29 octobre 2012).
  6. « Catherine Teitgen-Colly », sur le site des Éditions du Cerf (consulté le 29 octobre 2012).